SOCIÉTÉ

Coupe du Monde: le père du capitaine du Nigeria kidnappé avant leur dernier match

Le 26 juin 2018, alors que le Nigeria affrontait l’Argentine lors d’un match de la Coupe du monde, le capitaine des Super Eagles, John Obi Mikel a appris seulement quatre heures avant le match, que son père avait été kidnappé contre une rançon. Mikel n’a pas avoué à ses coéquipiers ni à l’entraîneur que les ravisseurs avaient menacé de tuer son père si l’information étaient révélée au grand jour. Le footballeur professionnel évoluant actuellement comme milieu de terrain pour le club chinois Tianjin TEDA devait, pour libérer son père verser aux ravisseurs une rançon de 10 millions de naira (environ 23 860 €).

Dans un article en date du 3 juillet 2018 publié par KweséESPN, le sportif de 31 ans déclarait :

« Je devais me taire et aller représenter mon pays d’abord, on m’a dit qu’ils allaient immédiatement tirer sur mon père si j’en rendais compte aux autorités ou si j’en parlais à quelqu’un. »

Ce n’est que parce que son père est désormais sain et sauf que Mikel peut en parler.

« Nos hommes ont sauvé Pa Michael Obi, le père du capitaine des Super Eagles Mikel Obi. Il a été enlevé le long de la voie rapide Markurdi-Enugu mais nous l’avons sauvé aujourd’hui le 2 juillet 2018 vers 14h00 à Egede dans la LGA d’Udi de l’Etat d’Enugu. Il est vigoureux et jovial ».

Les Nigérians ont loué le courage de Mikel et l’ont élevé au rang de héros national pour avoir disputer le match malgré la tragique nouvelle qu’il avait reçu. De plus, ces derniers ont évoqué le fait que ça n’était pas la première fois que l’international nigérian agissait de manière héroïque pour son pays.

« 2016: Mikel Obi paie 4 000 dollars de factures d’hôtel non réglées pour l’équipe olympique nigériane. 2018: John Obi Mikel joue pour le Nigeria contre l’Argentine bien qu’il ait appris que son père avait été kidnappé 4 heures avant le match. Les héros ne portent pas tous des capes.« 

Les stars du football comme Mikel, qui a passé une décennie à jouer dans la lucrative Premier League anglaise, peuvent facilement être ciblées. En effet, ce n’est pas la première épreuve d’enlèvement pour la famille Obi. En 2011, Pa Obi a été kidnappé mais libéré après 10 jours. La mère de l’ex-ministre des finances Ngozi Okonjo Iweala a été kidnappée pour rançon en 2012, mais relâchée après une épreuve de cinq jours.

Ce n’est pas la première fois qu’une famille est désorganisée pendant une Coupe du Monde. Il y a 24 ans cette semaine, Andrés Escobar, l’ancien capitaine de la Colombie, a été assassiné après avoir marqué un but décisif contre les États-Unis pour faire sortir son pays de la Coupe du Monde de 1994. Escobar n’était pas la seule victime de cette Coupe du Monde: après le premier match de la Colombie, une défaite contre la Roumanie, le frère du défenseur Chonta Herrera a été tué « dans un accident de voiture suspect« .

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Coupe du Monde 2018 en Russie, la fiche du Nigéria

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 399

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter