DIVERTISSEMENT

[VIDEO] Une petite Kényane émeut Alicia Keys avec sa reprise de ‘Girl on Fire’

Alicia Keys a été émue en voyant la reprise de son hit Girl on Fire par Gracious Amani, une Kényane de 13 ans.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

En juin 2018, Britt Chantel, une Afro-Américaine était en séjour à Nairobi au Kenya dans le cadre de Fountain Youth, une ONG dont le but était d’apporter de l’aide aux jeunes personnes vulnérables à Githurai dans la zone de Nairobi, la capitale du Kenya.

Avant de commencer cette aventure, Britt Chantel ne se rendait pas compte elle ne pensait probablement pas qu’elle allait rendre service à l’une des enfants de Githurai de la manière suivante.

Alors qu’elle s’apprêtait à partir avec ses collègues de Fountain Youth, une des jeunes filles présente lors de leur passage leur demanda de leur interpréter une chanson.

So before I came to Kenya I decided to try and limit my social media usage to be present and really take in this amazing…

Publiée par Britt Chantel sur Dimanche 10 juin 2018

La jeune fille, Gracious Amani a repris la chanson Girl on Fire d’Alicia Keys.

Britt Chantel fut tellement impressionnée par la performance de Gracious Amani qu’après l’avoir enregistrée sur son téléphone, elle l’a partagé sur son profil Facebook. Depuis, la prestation de Gracious Amani est devenue virale.

Gracious Amani

Gracious Amani

Reprise par de nombreux médias kényans et internationaux dont la BBC, cette tribune a donné une grande visibilité à la jeune fille âgée de 13 ans.

Invitée sur plusieurs plateaux, elle a été invitée à collaborer avec la célèbre chanteuse locale Vivian avec qui elle va enregistrer une chanson.

Gracious Amani

Gracious Amani & Vivian

Mais la cerise sur le gâteau de ce début d’aventure pour Gracious Amani fut le message de félicitations d’Alicia Keys en commentaire de sa prestation. « Regardez cette belle âme » a-t-elle déclaré.

Cette ascension fulgurante de la jeune Kényane a malheureusement été obscurcie par quelques incidents. Sa mère a en effet reçu des menaces anonymes et son frère l’a même été de visu. Les auteurs de ces attaques pensaient en effet à tort que la famille de Gracious Amani avait touché de l’argent lors des différentes invitations dans les médias de la jeune fille. En conséquence, sa mère accompagne depuis systématiquement la jeune fille à l’école.

On ne peut qu’espérer que la vocation de la jeune fille, qui a commencé à chanter à l’âge de neuf ans à l’église, ne sera pas tue par les médisances qui accompagnent toujours le succès.

Vous aimerez aussi:

UNE PETITE PRODIGE !

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter