SPORT

Coupe du Monde 2018 en Russie, la fiche du Sénégal

La Coupe du Monde de football c’est dans 4 jours ! Dans le cadre de la prestigieuse compétition revenons un peu sur les deux nations qui nous intéressent. Premièrement, étudions le Sénégal qui compte bien avoir un rôle dans cette CDM 2018 en Russie.

De retour à cette précieuse compétition mondiale après 16 ans d’absence, le Sénégal compte bien s’inscrire durablement lors de cette coupe du monde. Actuel 27ème au classement FIFA le pays entier aura à cœur d’aller le plus loin possible dans ce tournoi. Et pour preuve, c’est une délégation de 700 personnes qui est attendue en Russie. Un soutien de taille qui devrait aider les joueurs sur le plan mental.

Pour la deuxième participation au Mondial de son histoire, le Sénégal emmené par Aliou Cissé se voit doté d’un tirage assez homogène. Placé dans le groupe H avec le Japon, la Colombie et la Pologne, le Sénégal détient toutes les cartes pour mener à bien sa qualification pour les huitièmes de finale.  Les Lions de la Teranga dont le coach fut en 2002 capitaine de l’équipe arrivée en quart de finale lors de sa première participation à la Coupe du Monde en Corée du Sud, auront à cœur de faire mieux que leurs prédécesseurs. D’autant plus qu’on parle actuellement d’une génération dorée lorsqu’on caractérise cette sélection sénégalaise. Entre 2002 et 2018, aucune participation à la Coupe du Monde pour le Sénégal. Pire encore, les résultats en dents de scie pour l’équipe nationale qui vacille bon et décevant. Après 2004, date à laquelle le Sénégal s’arrête en quart de finale de la CAN et 2006 ou son parcours s’achève à la 4ème place, on ne compte plus les déceptions des Lions de la Teranga jusqu’en 2017 alors quart de finaliste. C’est le retour d’une génération talentueuse et d’un management efficace.

©Afrique Sports

La force du Sénégal pour cette compétition c’est peut-être son groupe. Défensivement solide et offensivement efficace, le Sénégal s’est défait assez facilement du reste de son groupe de qualification pour la Coupe du Monde. Avec 10 buts inscrits, 3 seulement encaissés pour 4 victoires, 2 nuls et aucune défaite, le Sénégal a ainsi facilement marché sur ses adversaires. Si on ne devait élire qu’un seul joueur capable de faire le jeu et faire jouer ses semblables on parlerait alors de Sadio Mané. Auteur de 20 réalisations en 44 matchs toutes compétitions confondues avec son club, il saura se rendre utile pour son pays. D’autant plus que le Sénégal est l’une des meilleures sélections d’Afrique. Il y a le talent, les individualités et surtout un coach qui sait où il va.

Aliou Cissé, actuel sélectionneur et ancien capitaine en 2002, possède l’expérience de meneur d’hommes qu’il faut au Sénégal pour se hisser au plus haut niveau. Avec ce groupe de 27 ans en moyenne, les joueurs d’Aliou Cissé tentent de redorer le blason de la sélection bien trop souvent négligée. Et pour ce faire, le Sénégal va s’appuyer sur ses talents offensifs. Ismaela Sarr, Keita Baldé, ou Mbaye Niang, trois très jeunes attaquants qui ont la faculté d’apporter percussion et jeu technique au devant du terrain. Ils sont encadrés par des hommes bien plus expérimentés tels que Biram Diouf ou encore Moussa Sow, actuel meilleur buteur du groupe sénégalais avec 18 buts.

Le Sénégal peut aussi s’appuyer sur ses hommes d’expérience à l’image de Kara Mbodji (28 ans / 51 sélections), Idrissa Gana Gueye (28 ans / 59 sélections), Biram Diouf (30 ans / 47 sélections), Sadio Mané (26 ans / 51 sélections) et Moussa Sow (32 ans/ 50 sélections). Certains de ces footballeurs joueront leur première et dernière Coupe du Monde et prendront au pied de la lettre les mots du sélectionneur : « Nous n’allons pas là-bas en touristes. Nous serons déterminés et solidaires pour réaliser un grand exploit. »

 

Liste des 23 du Sénégal :

Gardiens : Abdoulaye Diallo (Rennes/FRA), Alfred Gomis (SPAL Ferrara/ITA), Khadim Ndiaye (Horoya/GUI)

Défenseurs : Saliou Ciss (Valenciennes/FRA), Lamine Gassama (Alanyaspor/TUR), Kalidou Koulibaly (Naples/ITA), Kara Mbodj (Anderlecht/BEL), Youssouf Sabaly (Bordeaux/FRA), Salif Sané (Hanovre/GER), Moussa Wagué (Eupen/BEL)

Milieux : Idrissa Gana Gueye (Everton/ENG), Cheikhou Kouyaté (West Ham/ENG), Alfred Ndiaye (Wolverhampton/ENG), Pape Alioune Ndiaye (Stoke/ENG), Cheikh Ndoye (Birmingham/ENG)

Attaquants : Keita Baldé (AS Monaco/FRA), Mame Biram Diouf (Stoke/ENG), Moussa Konaté (Amiens/FRA), Sadio Mané (Liverpool/ENG), Mbaye Niang (Torino/ITA), Ismaila Sarr (Rennes/FRA), Moussa Sow (Bursaspor/TUR), Diafra Sakho (Rennes/FRA)

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Joueurs binationaux : Quel pays choisir ?

Sources :

The Guardian

Transfermarkt.fr

BeinSports

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter