SPORT

Comrades Marathon : Xolani Luvuno, amputé et coureur d’ultra-marathon

Si en Français le mot ‘’ exploit’’ existe c’est sûrement pour des actions comme celle-ci. Xolani Luvuno, un athlète amputé d’une jambe à cause d’une addiction passée aux drogues et d’un cancer des os a terminé ce dimanche le Comrades Marathon. Cette compétition sportive est un ultra-marathon de 89km qui se court chaque année en Afrique du Sud.

L’athlète déclarait après avoir franchi la ligne d’arrivée : « Je voulais m’assurer de bien terminer la course dans les temps impartis. Mon coach m’a dit de ne pas me précipiter parce que le Comrades Marathon n’est pas une course de 42 km, c’est une très grosse course. Je voudrais remercier tous les supporters qui m’ont encouragé à travers le parcours ainsi que le directeur de course pour m’avoir donné la chance d’y participer ».

Les organisateurs de la course ont permis à Xolani Luvuno de prendre le départ de la course 5 heures avant les autres participants. Grâce à sa persévérance et à son amour pour la course à pied, il a pu terminer la course.

Comrades Marathon: une vision humaniste de la société

Parce que tout le monde ne réussit pas à terminer ce parcours. Il faut tout d’abord être âgé d’au moins 20 ans et être en mesure de terminer un marathon (42km) en moins de 5 heures. Cette année chez les hommes, Bongmusa Mthembu s’installe à la première place du podium. Pour son troisième titre, le Sud-Africain établit même son meilleur temps et finit la course en 5:26:34. Du coté des femmes, Ann Ashworth quant à elle boucle son parcours en 6:10:03.

Le Comrades Marathon fait partie des plus prestigieuses épreuves de course à pied au monde. A chaque édition, les 20 000 participants originaires de 60 pays essayent de s’entraider à avaler ces 89km. Et c’est ce qui fait la spécificité de la course. Pendant le parcours, les athlètes doivent atteindre les points de passages nécessaires à la poursuite de la course dans un esprit de camaraderie et surtout d’ ’’ubuntu’’. Parce que comme son nom l’indique, ce marathon est celui des camarades. Une certaine pensée d’humanité et de fraternité doit donc régner durant cette course.

 

Ubuntu* : notion humaniste originaire du Sud de l’Afrique qui pourrait être traduite par « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

 

Sources :

EWN

kwese.espn

calendrier.dusportif.fr

 

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter