POLITIQUE

5 projets de Laura Flessel pour le sport en Outre-mer

Chaque territoire à ses spécificités, chaque cas est différent et les besoins ne sont pas les mêmes. Pourtant il y a un manque pour tous d’infrastructures. La ministre des sports, Laura Flessel auditionnée par la délégation des outre-mer à rappeler l’engagement du gouvernement. Elle a ainsi présenté 5 projets pour ces régions. 

« Des déficits quantitatifs et qualités en matière d’infrastructures en Outre-mer sont importants. Les attentes des ultramarins sont donc légitimes » a expliqué la ministre des sports. En comparaison à la métropole, les Outre-mer ont un ratio, en équipements sportifs, pour 1000 habitants inférieur à la moyenne nationale.

Dans cette perspective, la Ministre a annoncé :

  • La récente signature d’une convention tripartite entre la Fédération internationale de Football (FIFA), les ligues des territoires d’Outre-mer et la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) afin d’établir une plateforme de coopération.
  • Le lancement d’une stratégie nationale sur le thème du Sport santé qui aura pour objectif de développer et diversifier l’offre de pratique sportive dans tous les territoires, de lutter contre la sédentarité et de privilégier le bien- être au sein de nos sociétés.
  • La Guadeloupe, la Guyane et la Martinique toucheront une somme à hauteur de 245 000 euros pour le développement du football dans la région jusqu’en 2019.
  • Lutter contre le racisme, la radicalisation, l’effet religieux, la stigmatisation du handicap ou encore le sexisme.
  • Le plan de rattrapage, programme reparti entre le ministère des sports et le ministère des Outre-mer, mis en place en 2017 a donné d’excellent résultat, a expliqué Laura Flessel. Ce qui a permis de mettre en place une nouvelle enveloppe de 7 millions d’euros. Ce budget attribué au Centre national du sport a pour objectif cette fois, de réaliser un travail de fond sur les infrastructures ultramarines et garantir leurs pérennités.

Laura Flessel a profité également de l’occasion pour réaffirmer sa volonté de première dans son engagement politique : « Une France intègre, l’Outre-mer intègre. France qui bouge, l’Outre-mer qui bouge, La France qui rayonne, l’Outre-mer qui rayonne ».

VOUS AIMEREZ AUSSI : 

Laura Flessel auditionnée par la délégation parlementaire Outre-mer

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter