POLITIQUE

Lénaïck Adam: « Nous voulons l’aboutissement d’une révolution guyanaise ».

Le député de la 2ème circonscription de la Guyane, Lénaïck Adam, s’est exprimé mardi 13 mars dans l’hémicycle lors des questions au gouvernement. A l’approche du premier anniversaire des accords de Guyane, le 28 mars prochain, il a rappelé l’urgence de la situation et sa ferme volonté de voir les engagements pris par l’Etat respectés.

Fraîchement réhabilité dans ses fonctions après l’invalidation de son élection, le député en marche Lénaïck Adam reprend le fil de sa mission. En effet, l’élu de la 2ème circonscription de la Guyane avait dès la rentrée parlementaire affiché son engament dans la résolution de la crise sociale guyanaise. Souvenez-vous, mi-février 2017, les habitants de la Guyane, département le plus criminel de France, commencent à exprimer avec virulence leur épuisement quant à une situation sociale en plein délitement. En cause, l’immigration illégale venue principalement des ses voisins: le Surinam et le Brésil. Une problématique, entre autres lacunes dont la santé et l’éducation, qui gangrène le territoire et l’a poussé au bord de l’implosion. Ces tensions ont notamment aboutit sur la formation du collectif des 500 Frères et l’occupation de la base spatiale d’où décolle normalement la fusée Arianne. Après plusieurs semaines de mobilisation, les guyanais s’étaient unis lors d’une marche, le 28 mars 2017, qui déboucha sur les accords de Guyane et ainsi, la création « d’un nouveau rapport avec la république ».

Le député En Marche avait invoqué la vigilance dans laquelle il se tient pour porter ces accord ‘jusqu’à leur parfaite concrétisation. » Il l’a rappelé dans l’hémicycle ce 13 mars.

« Mon gouvernement a confirmé l’engament qui a été pris au nom de l’Etat. »

Le Premier ministre, Edouard Philippe a avancé des éléments concrets quant à la progression du processus de résolution de la crise. Sur l’aspect financier, il a évoqué le budget spécialement élaboré pour remplir cette mission, preuve que son « gouvernement a confirmé l’engagement qui a été pris au nom de l’Etat. » Le problème d’inégalité de répartition  des retombées économiques générées par les ressources guyanaises devrait également entrer en cours de résolution, grâce et conformément à la loi Egalité réelle Outre-Mer, rédigée par le Conseil représentatif des Français d’outre-mer (CREFOM). Sur la question de l’enseignement:

  • 250 millions d’euros sur cinq ans seront attribués aux lycées et aux collèges
  •  150 millions sur dix ans seront attribués aux écoles

Cela faisant suite à l’annonce de la création de « crédits exceptionnels de l’Etat « , prévus pour « les constructions scolaires », comme garanti par lesdits accords. Edouard Philippe a par ailleurs annoncé une prochaine visite officielle du ministre de l’Education nationale sur place. Enfin, la question du RSA sera reprise en main par le gouvernement dès le 1er janvier 2019. Une mesure qui concerne exclusivement la Guyane et Mayotte.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Guyane: Le leader des « 500 frères » démissionne

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 633

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter