CULTURE

Ava DuVernay ou la réussite d’une femme authentique

Il est toujours important de mettre en valeur les figures emblématiques de notre époque. C’est le cas pour Ava Duvernay. Gagnante du Film Independent’s Spirit Awards de 2015 grâce à la réalisation du poignant «Selma» ; Cette réalisatrice, persévérante et indépendante, est dorénavant un symbole de réussite féminine, notamment pour la communauté noire américaine. Aujourd’hui en collaboration avec la grande Oprah Winfrey, Ava Duvernay nous démontre encore une fois son engagement, et sa determination à entrer dans une nouvelle ère. Une ère où le talent de la communauté noire américaine serait jugé à sa juste valeur.

Ava DuVernay reconnue aujourd’hui en tant que talentueuse réalisatrice n’a pas toujours souhaité faire du cinéma. Née en Californie le 24 Août 1972, Ava Marie DuVernay a fait des études dont elle sortira diplômée en 1995, avec une double licence de lettres en anglais et en études afro-americaines. À la suite de cela, elle a d’abord envisagé le journalisme avant de se tourner finalement vers différents services de relations publiques tels que la Fox ou encore Savoy pictures. Sa carrière a ensuite pris un autre tournant lorsqu’elle a décidé de fonder sa propre entreprise de service de relations publiques, à savoir la DuVernay agency aussi connue aujourd’hui sous le nom de DVA Media + Marketing.

© : Orlandosentinel.com

Ava DuVernay a ensuite entamé sa carrière de cinéaste, entrecoupée par une série de documentaires. Ceux-ci nécessitant un moins gros budget furent d’abord un moyen pour elle de s’exercer sans avoir besoin de dépenser des sommes faramineuses. Toutefois son 1er film, bien avant ses documentaires, fut un court métrage inspiré de la vie de sa mère intitulé «Saturday night life»

C’est d’ailleurs un fait qui semble récurant chez Ana DuVernay. En effet elle s’inspire souvent de son entourage et de leurs vies. C’est par exemple le cas en 2011 pour son 1er long métrage narratif « I will Follow» inspiré de la vie de sa tante Denise Sexton. La réalisatrice a alors effectué une prouesse en réalisant ce film en moins de 15 jours avec un budget de 50 000$, qu’elle a elle-même financé. Par la suite, elle réalisera «Middle of Nowhere», qui lui permettra de devenir la 1ere femme afro-americaine à recevoir le prix du meilleur réalisateur au  Festival du film de Sundance 2012, dans la categorie US Dramatic Compétition.

© : laweekly.com

Mais le film qui lui a valu le plus de nominations et récompenses reste «Selma». En effet en retraçant le rôle du Dr Martin Luther King dans Les marches de Selma à Montgomery pour garantir le droit de vote à tous les citoyens, Ava DuVernay a fait un travail exceptionnel. Ce film lui vaudra une nomination en 2015 aux Golden Globes pour le prix de meilleur réalisateur, et une récompense au Film Independent’s Spirit Awards de 2015, pour le prix du meilleur réalisateur.

Le talent et la rigueur d’Ava DuVernay ont su atteindre la compagnie Disney, qui a elle même confié à la réalisatrice leur dernier film «Un Raccourci dans le temps». Un film qui sortira le 14 mars 2018 en salles avec en tête d’affiche, nulle autre que la célèbre Oprah Winfrey. À noter qu’il s’agit tout de même là d’un record. Car c’est en effet la première fois qu’un budget de plus de 100 millions de dollars est confié à une réalisatrice afro-américaine. Nous sommes donc impatient de voir ce que cette femme, pleine de talent et d’ambition nous réserve pour sa prochaine réalisation.

© 2017 Disney Enterprises

Bande-annonce du film Un Raccourci dans le temps:

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter