CULTURE

La reine Ramonda, matriarche du Wakanda

Dans le nouveau film Marvel Studio Black Panther, Angela Bassett est la reine Ramonda, la mère du souverain T’challa. Ce personnage à l’histoire complexe est capital pour l’intrigue : à la fois mère et femme meurtrie, elle est investie de la double-mission de préserver son royaume et les intérêts de son fils. Le 14 février 2018, le public découvrira avec plaisir une autre interprétation magistrale de l’actrice en reine-mère du Wakanda.

Dans le comics de Marvel, Black Panther, Angela Bassett est Ramonda, reine-mère du Wakanda. D’après l’histoire originale, Ramonda est originaire d’Afrique du sud, elle est la mère de T’challa et de Shuri et fut la seconde épouse du roi T’chaka. Mère célibataire, veuve et en exil, loin de sa terre natale, elle tente de reprendre le contrôle de sa vie et son statut de mère pour assurer les arrières de son souverain de rejeton. Car Ramonda est une femme blessée, que la haine des Hommes a éloigné de sa famille pendant longtemps. Agressée lors d’une manifestation, elle est ensuite enlevée et séquestrée durant des années par l’infâme Anton Pretorius. Un double-drame qui est renforcé par le sentiment d’abandon de T’Challa.

Image result for ramonda comic

La Reine-Mère Ramonda. © Marvel Comics

En effet, après la mort de son père, lorsque Ramonda disparaît, il pense qu’elle s’en est allée vivre un autre amour avec un nouvel homme, le laissant seul à son sort. Le pire des sentiments pour un enfant, déjà orphelin de père de surcroît. Pendant qu’elle expérimentait la captivité, lui, expérimentait la solitude. Pourtant, il finit par la retrouver, la libérer de sa prison et la ramener au Wakanda. Cependant, comme si le sort s’acharnait, quelques temps après son retour au Royaume, elle se retrouve à nouveau victime de la folie humaine. À Golden City, lors d’une attaque terroriste, Ramonda a les jambes brisées et se retrouve plongée dans un coma profond. C’est donc impuissante, mais battante, qu’elle assiste aux préparatifs de son peuple pour la guerre contre les envahisseurs. Maman diminuée mais maman malgré tout, elle peut compter sur sa descendance pour prendre soin d’elle.

 

© Marvel Studio

La réhabilitation par la descendance

Les contes d’Afrique recèlent de souveraines sacrifiées. D’abord femmes puis mères, ces héroïnes ont eu à endurer les pires malheurs, au détriment de leur personne, pour leurs enfants ou pour leurs sujets. Ce fut par exemple le cas de Pokou, souveraine du royaume baoulé, qui n’hésita pas à livrer sa propre chair, son fils unique, à la mort, pour libérer son peuple. Toutefois, l’histoire de Ramonda et T’Challa nous rappelle surtout celle de Nandi et de Shaka Zulu. Ce dernier, fruit des amours infortunes de son père le roi et de la ravissante Nandi, avait été banni du royaume après que sa mère en fut chassée. Rancunier mais vaillant, il s’était depuis l’enfance fait le serment de racheter l’honneur de sa génitrice et de laver l’affront. C’est ainsi qu’après des années d’entraînements aux arts martiaux ancestraux, il tua son demi-frère rival, s’empara du royaume et fit de Nandi la souveraine en chef. À l’instar de Shaka Zulu, c’est T’challa, unique fils et hériter légitime du trône, qui réhabilite sa génitrice dans son statut de Reine-Mère. Ainsi, l’influence de Ramonda reste importante et la question que l’on se pose tous est de savoir dans quel état nous la découvrirons et de quelle manière elle exercera son pouvoir après les drames qu’elle a traversé. L’engouement est renforcé par la distribution qui fait d’Angela Bassett la reine-mère du Wakanda. 27 ans après son tout premier rôle de Reva Styles, dans Boyz’n the hood de John Singleton, Bassett revient en matriarche du Wakanda, dans le 18ème opus de Marvel.

Rendez-vous en salles le 14 février pour un grand moment de cinéma.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles : 694