CULTURE

Nnedi Okorafor scénarisera le nouveau spin-off du comics « Black Panther »

L’écrivaine de science-fiction nigério-américaine, Nnedi Okorafor, a annoncé qu’elle allait écrire un scénario en trois épisodes pour le comics « Black Panther » de Marvel.

Comme Roxane Gay et Ta-Nehisi Coates avant elle, l’écrivaine native de Cincinnati et de parents Igbo [1], Nnedi Okorafor, aura l’insigne honneur de narrer les exploits de T’Challa, le roi du fictif Wakanda dans la nouvelle série de comics « Black Panther: Long Live the King » [Black Panther: Longue vie au Roi, ndlr]. En effet, les nouvelles aventures de la Panthère Noire, annoncées pour le 13 décembre 2017, s’inscriront dans la continuité de l’univers créé par R. Gay et T. Coates [2] [3], avant que leurs séries respectives ne prennent fin. C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré l’artiste de 43 ans sur son compte twitter le 4 octobre 2017.

« Je vais écrire un scénario de 3 épisodes (au moins) de Black Panther pour @Marvel. Voici la couverture du numéro 1. »

Le nouvel opus de Black Panther, devrait sortir exclusivement sur la plateforme digitale ComiXology.

Peu connue du public francophone, cette diplômée de l’Université de Chicago n’en est pas pour autant une novice. Son œuvre littéraire, qui reflète à la fois son héritage ouest-africain et sa vie américaine, et ses nombreuses récompenses sont là pour en témoigner. Par exemple, son roman publié en 2010, « Who Fears Death« , qui se déroule dans une version futuriste et post-apocalyptique du Soudan et raconte l’opposition entre les Nuru à la peau claire et les Okeke à la peau noire, pourrait devenir une série télévisée du catalogue de la chaîne HBO, qui serait produit par le créateur du mythique Game of Thrones de George R. R. Martin. [4]

De plus, ce n’est pas la première fois qu’elle collabore avec Marvel puisqu’elle avait donné naissance à Ngozi, la première super-héroïne d’origine nigériane dans un comics intitulé « Blessing in Disguise« , sorti en kiosques en septembre 2017.

Ngozi, la 1ère super-héroïne Marel d’origine nigériane.

Avec ce premier comics Marvel à se dérouler dans une ville africaine réelle, s’inspirant du tragique enlèvement des 200 filles Chibok par Boko Haram en 2014, Nnedi Okorafor espère que la jeune protagoniste de son histoire inspirera la ténacité chez les jeunes filles :

« C’était une décision importante pour moi de baser Ngozi sur l’une des filles Chibok (…) Ce sont des filles normales qui ont soudainement dû faire face à un énorme changement dans leur vie … et leur histoire de persévérance est si puissante. Comme beaucoup de filles nigérianes, Ngozi vient dans un petit paquet mais est forte et déterminée. » [5]

Alors les Nofistes, en attendant la sortie de « Black Panther » de Ryan Coogler prévue  pour février 2018, pourquoi  ne suivriez-vous pas les prochaines aventures papier de T’Challa au Wakanda ?

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Connaissez-vous David Zavimbe, le Batman congolais ?

Notes et références

[1] Les Igbo sont un groupe ethnique originaire du sud du Nigeria. Il s’agit de l’un des plus grands groupes ethniques d’Afrique.

[2] Roxane Gay est une écrivaine, professeur, rédactrice en chef afro-américaine d’origine haïtienne. En juillet 2016, scénarise « World of Wakanda » pour Marvel, un spin-off du titre Black Panther, ce qui en fait les premières femmes noires à faire parti des auteurs principaux de Marvel.

[3] Ta-Nehisi Paul Coates est un auteur, journaliste, scénariste de bande dessinée et éducateur afro-américain. Il est un correspondant pour The Atlantic, où il écrit sur des questions culturelles, sociales et politiques,relatives à la communauté Afro-Américaine. Il scénarise Black Panther pour Marvel dont le 1er numéro a été vendu environ 253 259 exemplaires physiques, le best-seller pour le seul mois d’avril 2016. Il a également écrit un spin-off de Black Panther intitulée Black Black Panther and the Crew, désormais annulé.

[4] « George R.R. Martin Adapting Fantasy Novel ‘Who Fears Death’ for HBO« , hollywoodreporter.com, publié le 10 juillet 2017

[5] « Marvel’s First Nigerian Superhero, Penned by Nnedi Okorafor, Is Inspired by the Chibok Girls« , okayafrica.com, publié le 6 septembre 2017

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 251