SOCIÉTÉ

« Rappelez-vous, nous ne tuons que des noirs », un policier américain licencié

Un policier de l’État de Géorgie perd son emploi après avoir déclaré à une femme qu’il contrôlait : « Nous ne tuons que des noirs« . 

« Rappelez-vous, nous ne tuons que des noirs« 

Une vidéo publiée mercredi le 30 août 2017 a créé un véritable tollé par la nature particulièrement inquiétante des propos qu’y tient un agent de police. En effet, Greg Abbott, lieutenant de la police du comté de Cobb, en Géorgie, a été pris en flagrant délit par la caméra embarquée de son véhicule. Rassurant une femme qu’il contrôlait un soir du mois de juillet 2016, Greg Abbott avait déclaré :

« Mais vous n’êtes pas noire. Rappelez-vous, nous ne tuons que des noirs. Oui. Nous ne tuons que des noirs, n’est-ce pas ? Toutes les vidéos que vous avez vues, avez-vous vu les personnes (inaudibles) qui ont été tuées ?«  [1]

Des propos d’une extrême cruauté qui renforcent l’idée selon laquelle la police américaine fait peu de cas de la vie de ses concitoyens noirs. Cependant, lorsque l’on met en perspective ces déclarations avec l’histoire sanglante des rapports entre les forces de l’ordre et la population afro-américaine, cela prend malheureusement tout son sens. 

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Des Slave Patrols à la Police américaine : histoire d’une tradition négrophobe

Le chef de la police du comté a dès jeudi 31 août 2017 initié une procédure de licenciement à l’encontre du lieutenant Abbott, déclarant que :

« Peu importe le contexte, des déclarations comme celles-ci sont inacceptables et ne sont pas indicatives du type de culture que nous essayons de faciliter ici dans le service de police, ainsi que dans le comté » [2]

Voici la vidéo filmée par la caméra embarquée du véhicule de police :  

Silence on tue des Noirs…

Ces déclarations racistes interviennent à une époque où  les services de police outre-Atlantique tuent encore et toujours plus d’afro-américains. Selon la base de données « The Counted » du Guardian, près de 1 933 personnes auraient été tuées par la police aux États-Unis en 2016 ; 1/4 d’entre elles seraient des afro-américains, bien qu’ils ne représentent que 12% de la population américaine. [3] Les propos de l’officier Greg Abbott corroborent le nombre disproportionné de noirs tués par la police et s’inscrivent dans la longue tradition négrophobe du pays. Les nombreux meurtres d’afro-américains par la police, ont provoqué une vague d’indignation et de mobilisation chez la communauté noire qui ravivent la flamme du Mouvement des droits civiques mené au siècle dernier.

Notes et références

[1] Emmanuelle Grinberg ~ « Georgia officer who said ‘We only kill black people’ faces dismissal« , CNN, publié le 1er septembre 2017

[2] « Police who said ‘we only kill black people’ to be fired« , Al Jazeera, publié le 1er septembre 2017

[3] « The Counted: People killed by police in the US » The Guardian

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 274