CULTURE

Jaqcue Njeri l’artiste kenyanne qui met les Massaï sur orbite

Jacque Neri est une jeune photographe et artiste digitale qui rend un hommage afro-futuriste aux guerriers Massaï  en les représentant dans l’espace. 

Les Massaï, cette population d’éleveurs et de guerriers semi-nomades vivant principalement dans le centre et le sud-ouest du Kenya ainsi qu’au nord de la Tanzanie, forment sans doute l’une des ethnies les plus célèbres du continent africain. Jacque Njeri, une jeune et imaginative artiste kényane leur rend hommage en mettant ce peuple emblématique à l’honneur dans une série de photos afro-futuristes intitulée « MaaSci » (mot valise composé de Massaï et de Science-fiction). A ce pros elle déclare :  

« Ils [les Massaïs] représentent notre culture, notre pays, mais que faire si nous progressions encore intellectuellement sans perdre des morceaux de ce qui nous rend véritablement africains. » 

Avec MaaSci, vous pourrez  contempler à loisir les œuvres numériques de Jacque Njeri, mettant en scène un jeune Massai portant sa lance, son bâton et un agneau noir tout en se promenant sur la voûte céleste. Il s’agit d’un cyborg féminin, paré de bijoux traditionnels Massaï ou des guerriers de ce groupe ethnique nilotique habitant le sud du Kenya explorant le vide intersidéral à bord d’une soucoupe volante.

Jacque Njeri

L’artiste kényane Jacque Njeri.

Jacque Njeri a donc puisé dans la culture des Maasaï en valorisant leurs bijoux, leurs vêtements, et même les couleurs indiquant l’âge et le statut social au sein de leurs communautés. Pour l’artiste de 26 ans, cette « riche esthétique culturelle » offre un arrière-plan « aux différents thèmes de science-fiction représentés dans les compositions ». Cependant, d’autres sources d’inspiration sont venues agrémenter le travail de Jacque. En effet, les fans de « Star Wars » auront certainement reconnu Tatooine, la planète natale de Dark Vador (en partie filmé en Tunisie). 

Mais ce n’est pas tout. Elle affirme avoir été influencée par l’artiste espagnol Pablo Picasso et par d’autres choses : 

« J’imagine beaucoup. J’observe les choses autour de moi ou sur une image ou un scénario. Je dessine, puis reviens à l’idée plus tard et la fait grandir. Parfois, une idée est déclenchée par un mot. Le mot MaaSci a été mon inspiration principale pour ce projet. » 

MaaSci en image

Image result for maasci

Le nomade céleste

Image result for maasci

Image result for maasci

L’Afro-futurisme a le vent en poupe

Les photos de Njeri arrivent à un moment où de nombreux photographes et cinéastes africains s’adonnent à l’afro-futurisme. Esthétique culturelle pour certains, philosophie pour d’autres, l’afro-futurisme combine savamment des éléments de science-fiction, de mythes et de légendes, de cosmologies africaine notamment. Il s’agit pour de nombreux artistes de traiter de thèmes et de problématiques propres aux populations africaines en utilisant les codes de la science-fiction, à travers une large gamme de médias et d’artistes ayant un intérêt commun à envisager des futurs issus d’expériences africaines. Avec MaaSci, Jacque Njeri souhaite aussi souligner le rôle des femmes noires dans un monde futuriste.

Nous pourrions, par exemple, citer ici le photographe kényan Osborne Macharia qui a créé The Kipipiri Four, un projet de fiction qui a rendu hommage au rôle joué par les femmes dans la rébellion des Mau Mau dans les années 1950 qui a mit fin au règne de la Grande-Bretagne au Kenya. Mais aussi d’autres artistes afro-futuriste tels Lee Scratch Perry, MF DOOM pour la musique ou encore Octavia E. Butler pour la littérature.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

le Kenya dispose du débit Internet mobile le plus rapide du monde

Notes et références

Retrouvez Jacque Njeri sur Instagram ou facebook.

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 282