POLITIQUE

Selon l’ONU, la population africaine s’élèvera à 4,5 milliards d’habitants en 2100

Selon un nouveau rapport du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU, la population africaine devrait atteindre 4,5 milliards d’habitants en 2100. Cela représenterait près de 40% de l’humanité, contre 1,3 milliard (17% de la population mondiale) aujourd’hui. Un chiffre qui risque de faire bondir les défenseurs de la limitation des naissances en Afrique.

L’Afrique ou une croissance démographique galopante

L’Afrique comptera près de 4,5 milliards d’habitants à l’horizon 2100, soit 40 % de l’humanité, contre 1,3 milliard (soit près de 17 % de la population mondiale) actuellement. C’est ce qu’indique un rapport publié récemment par le Département des affaires économiques et sociales (DESA) de l’ONU [1].

Population par région: estimations, 1950-2015 et projection moyenne variante 2015-2100

Le rapport examine en profondeur les tendances démographiques mondiales et perspectives pour l’avenir. Voici ce qu’il faut retenir du rapport intitulé « The World Population Prospects: The 2017 Revision » :

  • Le continent africain à un taux de croissance démographique très élevé. Entre 2017 et 2050, les populations de 26 pays africains (dont le Nigeria, l’Éthiopie, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, et l’Ouganda) devraient, au minimum, voir leur population doubler.
  • Même si le taux de fécondité a diminué en Afrique (Pas assez pour les chantres du néo-malthusianisme tels qu’Emmanuel Macron), celui-ci reste tout de même l’un des plus élevés au monde.
  • Le nombre de femmes en âge de procréer a quant à lui augmenté. Il devrait, selon toute vraisemblance doubler au cours des 35 prochaines années.
  • 1,8 milliard de naissances auront lieu en Afrique au cours des 35 prochaines années.
  • D’ici 2050, l’Afrique comptera près d’1 milliard de jeunes de moins de 18 ans. Ils représenteront 40% des enfants de l’humanité.
  • Le continent aura presque atteint les chiffres de  l’Asie, dont la part de la population mondiale diminuera de 60% à 43% (4,8 milliards d’habitants contre 4,5 milliards actuellement).

Les inquiétudes de l’Occident : Malthusianisme 2.0

Pour de nombreux hommes politiques occidentaux, la croissance démographique exponentielle de l’Afrique constitue un problème majeur pour l’Europe. Le président français Emmanuel Macron avait d’ailleurs déclenché un véritable tollé en déclarant récemment que les problèmes «civilisationels» de l’Afrique étaient en grande partie imputables aux femmes ayant «7 ou 8 enfants».

Related image

Dans le même temps, la ministre de la Coopération pour le développement du royaume du Dannemark, Ulla Tørnæs, a récemment investi la somme de 14 millions de dollars afin de lancer un programme de limitation des naissances dans les pays africains en développement. Pour la ministre :

« une partie de la solution à la réduction de la pression migratoire sur l’Europe est de réduire la croissance démographique très élevée dans de nombreux pays africains ». 

Néo-Malthusianisme [2] quand tu nous tiens … Cependant, il y a plus grave dans cette affaire de réduction de la population africaine, puisque les gouvernements africains encouragent les programmes de limitation des naissances (financés par l’étranger) depuis des années. Mais surtout parce que le 22 juillet 2017, les parlementaires de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont choisi de suivre les recommandations de l’Occident.

Image result for front anti cfa

Ainsi, lors d’une conférence sur la santé et la planification familiale à Ouagadougou, les parlementaires ouest-africains se sont engagés à allouer 5% des budgets nationaux aux programmes de réduction des naissances souhaitant faire passer le taux de natalité à 3 enfants par femme d’ici 2030.

Malgré le fait que la société civile n’en puisse plus du néocolonialisme et se mobilise, à travers le front anti CFA par exemple, voici que l’élite politique africaine (françafricaine ?) est toujours aussi disposée à se faire dicter son agenda politique par Paris.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

La CEDEAO est-elle soumise à la volonté de limitation des naissances de Macron ?

Notes et références :

[1] « The World Population Prospects: The 2017 Revision »

[2] Néo-malthusianisme est selon universalis.fr « l’ensemble des doctrines qui, se réclamant plus ou moins ouvertement de Malthus, préconisent les pratiques anticonceptionnelles.« 

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 251