SANTÉ

Un Pharaon égyptien pourrait être le premier géant connu de l’histoire

Le Pharaon égyptien Sa Nakht, qui a régné vers 2700 avant notre ère, pourrait être le géant le plus anciennement documenté de l’histoire.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Sa Nakht est considéré par certains spécialistes comme le fondateur de la troisième dynastie égyptienne. Cette dynastie, qui dirigea le pays dans la première moitié du troisième millénaire avant notre ère, marque le début de l’Ancien Empire égyptien. Cette dynastie a notamment vu le règne du Pharaon Djoser et de son célèbre Premier Ministre Imhotep.

Dans une récente étude, l’égyptologue Michael Habicht et ses collègues ont étudié les ossements supposés de Sa Nakht. Selon eux, la longueur des os du squelette serait une preuve du gigantisme dont aurait souffert son propriétaire. Cette condition, qui voit une augmentation excessive de la longueur des membres, est généralement due à une tumeur sur l’hypophyse, une glande qui produit alors beaucoup plus d’hormones.

Le corps identifié comme celui de Sa Nakht aurait mesuré environ 1,87 mètres. Bien que cette taille puisse ne pas paraître si impressionnante pour le lecteur du vingt-et-unième siècle, la situation a certainement du être différente durant les 3000 ans d’histoire de l’Egypte Pharaonique. Au cours de celle-ci, parmi les Pharaons, la classe dirigeante susceptible d’être la mieux nourrie et la mieux bâtie, le détenteur de la seconde plus grande taille serait Ramsès II (13ème siècle avant notre ère) avec seulement  1, 75 m. Alors que le physique particulier de Ramsès II pourrait pu être expliqué par une ascendance étrangère (origines à Avaris, ancienne capitale des souverains Hyksos, rumeur de cheveux roux toutefois non confirmée dans le compte-rendu officiel de l’analyse de sa momie La Momie de Ramsès II : Contribution Scientifique à l’Égyptologie, 1985 et donc taille supérieure à la moyenne) aucun argument de ce type ne semble pouvoir expliquer l’apparence de Sa Nakht.

Crâne supposé de Sa Nakht

La taille de ce dernier pourrait avoir largement frappé la conscience collective égyptienne ancienne, puisque plus de 2000 ans après la mort de Sa Nakht, l’historien égyptien Manéthon mentionnait le souvenir de ‘Sésochris’, un roi de la fin de la Seconde Dynastie égyptienne possédant la taille d’un géant. Les deux noms pourraient n’être qu’une référence à un seul personnage.