CULTURE

Rapatriement des oeuvres d’art africaines : des musées occidentaux essaient d’établir un accord avec le Nigéria

Des responsables de musées occidentaux espèrent le rapatriement au Nigéria d’oeuvres de l’ancien royaume de Benin dans le cadre d’une exposition permanente.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Depuis plusieurs années, la question du rapatriement des oeuvres africaines volées pendant la colonisation et conservées dans les musées occidentaux est un thème récurrent dans l’actualité africaine.

Dans le monde francophone, cette question est principalement associée à des oeuvres de l’ancien royaume de Dahomey conservées au Musée du Quai Branly.

Dans le monde anglophone toutefois, une campagne de demande de rapatriement plus ancienne est associée à des objets de l’ancien royaume de Benin (actuel Nigéria) conservés dans de nombreux musées occidentaux, notamment au Musée Ethnologique de Berlin et au British Museum.

Cette campagne de restitution des oeuvres de Benin par le British Museum a déjà partiellement porté ses fruits. Longtemps après 2002, quand une demande officielle de rapatriement par le gouvernement nigérian eût été formulée, deux objets avaient officiellement rendus au Nigéria par le British Museum. Des centaines de ces artefacts restent toutefois conservés dans des musées occidentaux.

La question des conditions de rapatriement concerne aujourd’hui à la fois des parties africaines et des conservateurs des musées occidentaux soucieux de trouver une solution au problème. C’est dans cette optique que se tiendra en 2018 au Musée National d’Ethnologie des Pays-Bas à Leyde une réunion de conservateurs des musées occidentaux possédant notamment des oeuvres de Benin.

L’Université de Cambridge, qui possède certains de ces artefacts, a fait savoir dans un communiqué qu’elle soutenait l’idée d’une exposition permanente de certains d’entre eux au Nigéria. Selon ce scénario, les oeuvres de Benin seraient exposées de manière permanente au Nigéria tout en demeurant la propriété des musées qui en sont actuellement possesseurs. Cette éventualité se rapproche de celle récemment évoquée de la création d’un hypothétique Musée ‘Louvre Bénin’ en République du Bénin et où seraient exposées les oeuvres de Dahomey actuellement conservées au Musée du Quai Branly.

Vous aimerez aussi :

Ces pays afros qui se battent pour le rapatriement de leurs oeuvres d’art