CULTURE

Un film sur la Candace Amanirenas, reine du Soudan ancien, est en préparation

Universal va produire un film sur la reine Amanirenas de Méroé, qui aurait résisté avec succès à l’armée romaine peu avant le début de notre ère.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Amanirenas est le nom d’une souveraine de Kouch (période dite du royaume de Méroé). Comme Amanishakheto qui lui succéda, elle régna dans la deuxième moitié du 1er siècle avant notre ère. L’histoire de Méroé nous est très peu connue en raison de notre incompréhension d’une grande partie de ses textes. La langue méroïtique, qui a servi à les écrire, reste en grande partie intraduisible.

C’est durant cette période du 1er siècle avant notre ère qu’une reine de Kouch surnommée la ‘Candace Borgne‘ par les Romains parvint, par la guerre et la diplomatie, à empêcher l’invasion de son pays par les troupes de l’Empereur romain Auguste.

L’identité de cette ‘Candace Borgne’ n’est pas certaine. Elle aurait pu être Amanishakheto comme Amanirenas, bien que les spécialistes penchent actuellement plus pour la deuxième.

L’Américain Mark Rosenthal, scénariste des remakes de La Planète des Singes (2001) et Racines (2016) ne s’est semble-t-il pas encombré de ces incertitudes des historiens. Il a ainsi rédigé le script d’un film mettant en scène Amanirenas comme la ‘Candace Borgne‘. Intitulé Warrior Queen (‘Reine Guerrière’ en anglais, NDLR), il « suivra la jeune monarque africaine qui régna sur le riche royaume de Kouch en Nubie et qui mena avec succès son armée contre une invasion de l’Empire Romain, forçant [les troupes de] ce dernier à se retirer ».

Rosenthal fera équipe avec la société du producteur afro-américain Will Packer, elle-même basée chez Universal. Les deux hommes avaient déjà collaboré dans le cadre du remake de ‘Racines’.

Qui incarnera Amanirenas?

Aucun membre du casting du film n’a pour l’instant été révélé. Un journaliste comme Daniel Orubo n’a pas hésité à faire part de son souhait de voir Lupita Nyong’o incarner la souveraine kouchite.

Lupita Nyong’o en Nefertiti par l’artiste digitale Aliciane

Les Candaces (souveraines de Kouch) étant représentées dans l’art kouchite avec de l’embonpoint, le choix d’une actrice comme Gabby Sidibe pour incarner Amanirenas ne semblerait pas inapproprié.

Amanirenas

Gabby Sidibe

On peut aussi penser à Queen Latifah, qui jouera dans Girls Trip, un film d’ailleurs produit par Will Packer. L’âge de Queen Latifah (née en 1970) pourrait toutefois aller à l’encontre de la description d’Amanirenas dans le film comme une ‘jeune reine’ circulant dans la presse.

Amanirenas

Queen Latifah

Au delà de ces interrogations relatives à la distribution du film, on reconnaîtra le potentiel d’un tel projet auprès du grand public. Au lendemain du carton d’un film d’héroïne comme Wonder Woman, des militantes féministes pourfendeuses du ‘féminisme blanc’ lui ont toutefois reproché le fait que l’héroïne ne soit ni noire, ni ronde, ni homosexuelle, ni handicapée et qu’elle soit trop féminine. L’histoire de la Candace Borgne, une héroïne noire, décrite par les Gréco-Latins comme ‘masculine’, ‘ayant un courage au dessus de son sexe’, ‘borgne’, et probablement ronde devrait en satisfaire plus d’une. Espérons toutefois que ce premier péplum afro-centré de l’histoire sera plus profond qu’un simple règlement de comptes caricatural avec le ‘patriarcat’ comme on en voit de plus en plus dans les médias télévisuels ; qu’il permettra à tous les Afro-descendants, hommes et femmes, de s’identifier à cette période glorieuse de leur passé, une période où le plus puissant état du continent, à la tête duquel figurait une femme extraordinaire, avait préservé sa souveraineté face à la plus puissante puissance du monde.