CULTURE

La bande-déssinée belge « Bob et Bobette » accusée de négrophobie

L’écrivaine d’origine rwandaise Dalilla Hermans vivant en Flandre, dénonce la « représentation extrêmement raciste et stéréotypée de l’homme noir » du dernier album de bande-dessinée « Bob et Bobette« .

Par Franswa Makandal pour Nofi.fr

« Bob et Bobette » est une série de bandes dessinées belges créée par l’auteur de bande dessinée Willy Vandersteen. D’abord été publié dans De Nieuwe Standaard [1] en 1945, la BD devient rapidement populaire. Par la suite, Bob et Bobette sera sérialisée dans le magazine de bande-dessinée franco-belge de Hergé, Tintin, entre 1948 et 1959.

Résultat de recherche d'images pour "mami wata bob et bobette"

Les livres tournent autour des aventures de Bob et Bobette, deux enfants ainsi que leurs amis et leur famille. Bob et Bobette est toujours publié dans le journal belge De Standaard, et compte depuid plusieurs nouveaux albums. Le 13 juin 2017 sortait notamment le dernier volet de la série. Un album qui crée la polémique, en raison de son caractère raciste. C’est en tout cas ce que pense Dalilla Hermans, une écrivaine née au Rwanda et adoptée et résidente de Flandre. Elle déclarait à ce sujet :

« Je ne comprends pas que personne n’ait été choqué par l’image qui est donnée de l’homme noir, c’est une image très raciste. Avec ses lèvres on dirait presqu’un singe. Cela me fait penser à l’expo de 1958 et à notre passé colonial. J’ai été très longtemps une fan de Suske & Wiske. Je sais que dans les précédents albums il y a eu aussi des représentations racistes mais étant donné l’époque cela me dérangeait moins. Mais aujourd’hui nous sommes en 2017 et nous ne devons plus accepter cela ». [2]

Les images ci-dessous reprennent en effet les pires stéréotypes négrophobes de la période coloniale, à l’instar de « Tintin au Congo » :

Hermans ajoutait :

« Je trouve que cela constitue un problème parce que le langage visuel est quelque chose de super important pour l’image de soi des enfants et des adolescents. Tant que les noirs seront représentés comme des singes, il continueront à se faire traiter comme des demeurés ». [2]

Avec le hashtag #nomonkeybusiness, elle en appelle même aux illustrateurs afin qu’ils donnent une meilleure image à la représentation raciste de Bob et Bobette.

J’ai fait une petite amélioration. #nomoremonkeybusiness #DecoloniseYourDrawings (également un peu de #stylechallenge).

L’éditeur de la bande-dessinée Standaard Uitgeverij a quant à  lui présenté des excuses.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

[INTERVIEW] Du rêve à la réalité : Ebene Duta ou le dessein d’une fille noire

 

Notes et références :

[1] De Nieuwe Standaard est un quotidien flamand publié en Belgique. C’était traditionnellement un média chrétien-démocrate, associé au Parti chrétien-démocrate et flamand, et en opposition au quotidien socialiste flamand De Morgen. Ces dernières années, le quotidien prétend avoir renoncé à ses liens idéologiques d’origine.

[2] « Le nouvel album de Bob et Bobette accusé de racisme en Flandre« , rtbf.be, publié le 26 juin 2017

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 274