ECONOMIE

[Business] Monter son label : les conseils de Dream Music

Dream music* est un label fondé par la chanteuse Kim et son producteur et agent de mari, Tibault Baka, il y a un peu plus d’un an. Elle, a beaucoup observé pour apprendre la gestion ; lui, avait déjà de l’expérience dans le domaine. En entrepreneurs, le couple nous donne quelques conseils pour monter sa propre structure et une leçon sur l’importance de pouvoir détenir soi-même son propre business !

Tibault Baka et Kim ont décidé de fonder le label Dream Music sur la base d’une SAS, société à action simplifié. Aujourd’hui, cette structure de productions artistiques indépendante compte trois actionnaires et six salariés. Elle se démarque notamment par son engagement car, comme le défend Tibault Baka : « Il y a des militants à la tête de cette entreprise ». Plus qu’un simple label, DM a « l’ambition de devenir une référence dans la mise en avant des talents ». Une pépinière en somme, qui produit et promeut des talents, dans tous les domaines que l’art peut offrir. L’entreprise coproduit d’ailleurs le concert de la chanteuse prévu le 3 juin à l’Olympia.

La chanteuse Kim

Désormais implantés dans le milieu hyper concurrentiel de la musique, le couple, qui accepte volontiers de partager son expérience, nous livre quelques précieux conseils :

  • Pourquoi une SAS : Une société à action simplifiée fonctionne sur le modèle suivant : 1 président + un nombre illimité d’actionnaires, siégeant d’office au Conseil d’administration. Ainsi, il est plus facile de garder un poids décisionnaire important et d’avoir de fait la main sur l’ensemble de la gestion, de l’orientation et des produits de votre structure. Contrairement à la SARL, société à action limitée, où au moins 2 personnes doivent se partager le contrôle, en plus d’actionnaires.
  • Il est possible de démarrer sa société à partir d’1 euro. Cependant, il est conseillé de commencer avec un apport de 1000 euros minimum

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Entretien avec Kim, une artiste en évolution

Pour monter un label de musique aux normes et rentable, il faut être titulaire de :

  • Une licence de spectacle vivant/ une licence de management
  • Se déclarer auprès des différents organismes de reversement (Sacem, Sacd, etc…)
  •  Posséder quelques notions de Droit ; sinon, s’entourer d’une personne qui en connaisse les rudiments
  • Etre transparent vis-à-vis de ses associés et de ses collaborateurs : la confiance et une base saine de travail importante
  • Savoir s’entourer de personnes bien intentionnées qui partagent votre vision du projet
  • Etre disponible, l’entrepreneuriat n’est pas soumis à des plages horaires
  • Savoir et accepter que la réussite passe forcément par l’échec, qui est une de ses facettes

Attention toutefois :
Il faut savoir :

  • séparer la recette des bénéfices : la recette est la richesse que produit votre entreprise sur une période donnée/ les bénéfices sont les sommes que vous pouvez dégager de cette richesse, une fois les charges et la somme de fonctionnement déduites
  • que les charges qui pèsent sur les entrepreneurs sont énormes, environ 60% des revenus de l’entreprise
  • Kim tenait à monter son label pour avoir totalement l’œil et la main sur sa musique et sa communication. A force de persévérance et d’observation, elle a finalement décidé de se lancer car, la jeune femme est ambitieuse et désire « bâtir sur le long terme ». Pour l’heure artiste phare du label, à l’avenir, elle compte bien se lancer dans la production et le coaching d’autres talents.

Dream Music, c’est rendre les choses possibles. Par conséquent, le label recrute toutes les personnes capables de comprendre sa vision et d’apporter une valorisation professionnellement, humainement et philosophiquement. Si vous êtes intéressés par une aventure audacieuse, postulez à cette adresse : contact@dream-music.fr
*Musique de rêve

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 551