ECONOMIE

Marine Le Pen au Tchad réitère son opposition au franc CFA

En pleine campagne présidentielle, la Présidente du Front National Marine Le Pen a rappelé son opposition au franc CFA, une monnaie qu’elle estime aller à l’encontre de la souveraineté des pays africains qui l’utilisent.


Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Peu de temps avant sa rencontre avec des militaires français présents au Tchad, Marine Le Pen s’est exprimée dans les colonnes de nos confrères du Figaro sur l’objet de sa venue dans le pays. Elle a affirmé avoir rencontré le Président Idriss Deby Itno et s’être entretenue de l’avenir et des intérêts communs entre la France et l’Afrique, notamment en rompant avec la « politique de la Françafrique » selon elle « faite d’ingérences et d’exigences de contreparties, parfois opaques ».

Au sujet du franc CFA, une monnaie que Deby avait déjà critiquée en 2015, elle a déclaré :
« Concernant la souveraineté, nous parlons le même langage. Y compris sur la monnaie car j’estime que le franc CFA est un inconvénient économique pour les pays d’Afrique. On ne peut pas être souverain à moitié. »