MODE & BEAUTÉ

Discrimination à l’Afro dans la mode : des courriels accablants

L’ancienne mannequin britannique Lilah Parsons a posté sur les réseaux sociaux des annonces de casting explicites dans leur discrimination à l’Afro .

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Lors d’un échange sur Twitter avec le mannequin britannique noir Leomie Anderson, connue pour avoir dénoncé avec vigueur le racisme dans la mode, son ancienne consoeur et aujourd’hui animatrice radio Lilah Parsons a partagé des courriels d’annonces de castings datant de 2011. Ceux-ci témoignaient de manière explicite d’une pratique de discrimination à l’encontre de modèles portant des coupes afro. En accompagnements des copies des courriels, Parsons a déclaré :
« Quand j’ai commencé le mannequinat, les annonces de casting contenaient fréquemment des commentaires comme ceux-ci – j’espère que les choses ont changé. »

Discrimination à l'afro

Notes : types de cheveux : tous sauf des afros-nous aimerions des filles avec beaucoup de cheveux et des cous et des bras longs et maigres. Assez déguingandées et grandes.

Note : Toutes les couleurs et longueurs de cheveux [sont les bienvenues]. Pas d'afros.

Note : Toutes les couleurs et longueurs de cheveux [sont les bienvenues]. Pas d’afros.

En ce qui concerne la problématique plus large de la représentation de la diversité dans la mode, une étude de 2016 semble montrer une évolution positive à la question.