SOCIÉTÉ

La police disperse violemment la foule venue accueillir le militant Biram Dah Abeid

Le militant anti esclavagiste Biram Dah Abeid est rentré en Mauritanie après 8 mois d’absence et de tribulations judiciaires. C’est en véritable héros et symbole de la lutte pour l’abolition de l’esclavage, qu’il a été accueilli par des centaines de citoyens. Une effervescence qui n’ a pas été du goût des autorités. En effet, la police a tiré des balles, lancé de gaz lacrymogène et tabassé la foule.
Une vidéo amateur envoyée par Diko Hanoune, un correspondant sur place, immortalise la scène, avant une intervention (en soninke).