ENTREPRENEURIAT

5 raisons d’investir dans l’industrie agro-alimentaire en Afrique

[Note de la rédaction : Voici la traduction de l’équipe NOFI d’un article publié le 18 juin 2015 sur le site Financial Juneteenth. Cet article a été rédigé par John-Paul Iwuoha et le Dr. Harnet Bokrezion, auteurs du livre 101 Ways to Make Money In Africa*. Tout deux offrent leur expertise aux africains et afro-descendants afin de les guider dans l’océan d’opportunités qu’offre l’Afrique.]

Lorsque la plupart des gens pensent à l’agriculture en Afrique, les images d’agriculteurs pauvres et surchargés de travail avec des outils grossiers sur une ferme paysanne viennent aisément à l’esprit. Beaucoup, surtout parmi les jeunes Africains, pensent encore que l’agrobusiness est l’apanage des pauvres. Aujourd’hui, tout le monde veut un emploi de col blanc dans la ville. L’agrobusiness ne vient que difficilement à l’esprit.

Saviez-vous que l’Afrique se trouve sur une mine d’or agroalimentaire, mais que la plupart des gens ne le voient pas ? Si vous êtes aveugle, permettez-moi de vous ouvrir les yeux avec quelques faits passionnants que vous devez connaitre au sujet du business de l’agro-alimentaire en Afrique…

Saviez-vous que l’homme le plus riche d’Afrique, Aliko Dangote, a récemment investi 1 milliard de dollars dans la production de riz ? Chaque année, l’Afrique dépense des milliards de dollars en importations de riz, et Dangote veut certainement une tranche juteuse du marché.

Saviez-vous que depuis 2009, des investisseurs aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie achètent et louent des millions d’hectares de terres africaines à des fins agricoles ? Beaucoup de gens peuvent ne pas le savoir, mais il y a une tendance de l’accaparement de terres graves du fait des intérêts étrangers pour les terres africaines.

Saviez-vous que l’investissement étranger direct dans les agro-industries africaines était de 10 milliards de dollars en 2010 et qu’il devrait atteindre 45 milliards de dollars d’ici 2020 ? L’agriculture fait un énorme bond en Afrique et les investisseurs veulent un morceau de l’activité aussi.

Saviez-vous que l’industrie agroalimentaire africaine aura une valeur d’1 milliard de dollars d’ici 2030 ! C’est énorme ! Si cette projection des Nations Unies se réalise, les agro-industries deviendront le « nouveau pétrole » de l’Afrique !

1. L’Afrique a des terres agricoles bon marché

ccafs-farm-mali

Selon la Banque mondiale, l’Afrique subsaharienne abrite près de 50 % des terres agricoles fertiles, utilisables et non cultivées du monde. La superficie : plus de 200 millions d’hectares! C’est pourquoi le continent est désormais largement considéré comme le futur grenier du monde. C’est cette énorme abondance de ressources foncières qui donne à l’Afrique le potentiel stratégique pour nourrir le monde !

La plus grande partie des terres agricoles d’Afrique se trouve dans la ceinture de savane et de forêt tropicale humide, qui reçoit une quantité favorable de pluie et de lumière du soleil toute l’année. De ce fait, plus de 80 % des cultures vivrières consommées à travers le monde ne peuvent être produites qu’ici.

Fait intéressant, une grande partie des terres agricoles de l’Afrique est située dans les zones rurales. C’est pourquoi elles sont souvent bon marché pour acheter ou louer. En moyenne, un hectare de terrain (10 000 m²) peut être loué à un prix aussi bas que 100 $ par an (selon l’endroit). Cela en fait l’une des meilleures offres foncières que vous trouverez n’importe où au monde !

2. L’Afrique a un marché à disposition et une forte demande en produits agricoles

533769273

L’agroalimentaire est l’une des meilleures occasions au monde de faire du business, parce que la nourriture ne passe jamais de mode. Les gens doivent manger de la nourriture tous les jours !

À l’heure actuelle, la population africaine compte un peu plus d’un milliard de personnes. À son taux de croissance actuel, la population du continent devrait atteindre les 2,2 milliards en 2050. Aujourd’hui et dans l’avenir, l’Afrique aura toujours beaucoup de bouches à nourrir.

L’Afrique dépense actuellement des milliards de dollars chaque année pour importer des céréales, de la farine et toutes sortes d’aliments finis et semi-finis qu’elle peut produire localement. Il y a une énorme opportunité pour les entrepreneurs pouvant fournir des alternatives moins chères et localement produites à la nourriture que l’Afrique importe.

Il n’y a pas que l’industrie alimentaire qui dépend de l’agrobusiness. Plusieurs autres industries, en particulier, les industries manufacturières et celles de transformation, dépendent de l’agro-industrie pour un large éventail de matières premières. À mesure que les économies africaines continueront de croître, la demande en matières premières augmentera sûrement et créera des opportunités plus intéressantes pour l’agro-industrie du continent.

3. Les variétés améliorées et les pratiques agricoles changent le jeu à travers l’Afrique

zambia_2014-6411_76555_isbgz9r-mr_ya5wgsw

L’agro-industrie en Afrique a souffert au fil des ans en raison de ses mauvais rendements et de ses pratiques agricoles. La plupart des cultures cultivées sur le continent produisent très peu et sont souvent très sujettes aux nuisibles, aux maladies et à la sécheresse. C’est pourquoi, la plupart des agriculteurs africains travaillaient très dur, mais avaient très peu à montrer pour tout leur travail dur pendant la récolte.

Cependant, en raison des progrès de la science et de la technologie des cultures et des animaux, il est maintenant possible de récolter plus d’aliments par hectare que jamais auparavant dans l’histoire de l’Afrique. Il existe désormais des variétés améliorées de cultures et d’animaux qui vieillissent plus tôt, nécessitent moins de ressources et sont moins sensibles aux attaques de ravageurs, aux maladies et à la sécheresse. Dans toute l’Afrique, ces variétés améliorées augmentent les rendements de 400%!

Le maïs, le manioc, le millet, le riz, le sorgho, les haricots, la patate douce, le niébé, l’arachide, le soja, le pois pigeon, la banane, le blé dur et le blé panifié sont maintenant des variétés améliorées et adaptées localement.

Il existe également plusieurs organisations locales et internationales qui se concentrent sur le soutien aux agriculteurs africains avec des semis et un soutien améliorés. L’une de ces organisations est l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), lancée par la Fondation Rockefeller et la Fondation Bill & Melinda Gates en 2006.

4. L’agro-industrie est très évolutive. Vous pouvez commencer avec ce que vous avez.

1470721800_147072_1470721800_noticia_normal

Que vous possédiez une parcelle de terrain ou 10 000 hectares, l’agro-industrie est l’une des rares occasions de business qui vous permette de commencer à n’importe quelle échelle, avec tout ce que vous avez !

Des entrepreneurs comme la sud-africaine Anna Phosa ont débuté leur agro-business en 2008 dans leur jardin avec seulement quatre porcs. Aujourd’hui, elle possède une ferme porcine de 350 hectares et est un fournisseur important de Pick n ‘Pay, la chaîne de supermarchés sud africaine.

L’opportunité de commencer petit signifie que les personnes avec peu de capitaux peuvent faire partie des multi-milliardaires de l’industrie de l’agroalimentaire africaine. En raison de la demande infaillible pour les produits agricoles, cette petite ferme de légumes ou de volaille dans votre arrière-cour pourrait tout simplement devenir une énorme entreprise demain.

Chaque témoignage montre que vous n’avez pas besoin d’être un riche investisseur avec des millions de dollars à la banque ou être très instruits afin de démarrer une entreprise agricole en Afrique. Vous pouvez commencer à votre niveau et utiliser ce que vous avez, et grandir à partir de là. Vous pouvez commencer votre voyage dans l’agro-alimentaire dans votre arrière-cour ou le faire sur une base à temps partiel avec votre travail quotidien. C’est très flexible de cette façon !

5. L’agro-industrie est un énorme créateur d’emplois

africa-farming-sweet-pota-002

L’agro-industrie est l’une des façons les plus efficaces de créer des emplois et d’autonomiser des millions d’Africains. À l’heure actuelle, près de 60 % de la population active d’Afrique subsaharienne est employée dans l’industrie agroalimentaire. L’agro-industrie demeure l’un des principaux employeurs dans de nombreux pays africains.

La chaîne de valeur de l’industrie agroalimentaire, de la production alimentaire, de la transformation et de la commercialisation, offre d’énormes possibilités d’emploi et d’entrepreneuriat.

Donc, si vous cherchez à démarrer une entreprise ou à investir dans une industrie ayant un impact social important, pourvoyeur d’emplois et créateur durable de richesses, l’agro-industrie est certainement la voie à suivre !

 

Notes et références :

  • John-Paul Iwuoha, Harnet Bokrezion (Phd) ~ « 101 Ways to Make Money In Africa« , 2015

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 630