CULTURE

7 raisons d’aller voir « Le Gang des Antillais » !

Le 30 novembre, le cinéma vous donne un rendez-vous des plus importants. Le Gang des Antillais, le film engagé de l’année, sort dans les salles métropolitaines. Nofi vous dit pourquoi vous devez ABSLOMUMENT le voir !

  1. C’est un excellent thriller

 Le Gang des Antillais est un film d’action mais aussi de tension. Suspendus aux tiraillements intérieurs des personnages, vous serez tenus en haleine jusqu’à la dernière scène. Cinématographiquement, il s’agit d’une excellente réalisation française et inédite qui place l’intrigue dans les années 1970, autour d’un gang de braqueurs Antillais. La caméra nous invite dans l’intimé des protagonistes, tout en gardant un recul  nécessaire pour appréhender le contexte social et politique du film.

gang

Le Gang des Antillais: De gauche à droite: Adama Niane (Molokoï); Vincent Vermignon (Liko); Djedje Apali (Jimmy); Eriq Ebouaney (Politik)

  1. C’est un projet inédit dans le cinéma français

Le Gang des Antillais est le PREMIER projet français entièrement noir. Peut-être enfin une vraie ouverture pour les afro-carribéens dans les arts audiovisuels. C’est une initiative qu’il faut encourager et soutenir pour permettre qu’à l’avenir, d’autres dans la communauté racontent eux-mêmes leurs propres histoires. Surtout, il s’agit là d’une rare occasion d’être visibles, sous les feux des projecteurs et très loin des rôles clichés. Quatre acteurs noirs en tête d’affiche et qui incarnent des rôles principaux. Aujourd’hui plus que jamais, nous faisons l’histoire, et la présentons fièrement au monde.

  1. C’est un projet porté par une équipe de choc !

Le Gang des Antillais porte à l’écran un casting extraordinaire de comédiens en pleine ascension : Djedje Apali dans le rôle principal de Jimmy ; Vincent Vermignon dans le rôle de Liko ; Adama Niane dans celui de Molokoi et  Djibril Pavadé dans le rôle de Jackson. Enfin, l’acteur Eriq Ebouaney (Lumumba, Bastille Day) dans le rôle du chef de gang Politik. Un casting qui annonce la couleur pour un nouveau bijou du réalisateur engagé Jean-Claude Barny (Neg Marron). Une fois encore, il offre le rôle féminin de Linda à la ravissante Zita Hanrot (Rose et le soldat). Une production de Sébastien Onomo avec les participations de Romane Borhinger, Mathieu Kassovitz, Lucien Jean-Baptiste et Jocelyne Beroard (Kassav).

Zita Hanrot (Linda, Djedje Apali (Jimmy)

Zita Hanrot (Linda, Djedje Apali (Jimmy)

  1. C’est déjà un succès

Le Gang des Antillais a déjà été projeté aux Antilles-Guyane, en Afrique du Sud, aux Etats-Unis et dans plusieurs villes métropolitaines. Il a reçu le Hublot d’or de la meilleure adaptation littéraire au festival « De la page à l’image » au Croisic. Nominé au prestigieux Joburg festival de Johannesburg. Le film bénéficie déjà d’une renommée internationale, on en parle, parce que c’est un événement !  L’équipe a même organisée une projection spéciale afin de récolter des fonds en soutien à Haïti.

  1. C’est un film social

Le Gang des Antillais porte pour la première fois à l’écran la douloureuse histoire des migrations ultramarines en métropole. Une thématique historique, identitaire et encore trop méconnue de tous, même des principaux concernés. C’est une histoire française. Celle  d’une révolte simultanée de tous les girons coloniaux pour la liberté et le droit d’exister tel que l’on est. C’est aussi une histoire universelle, celle d’Hommes et de femmes brisés par les caprices politiques et les ambitions économiques des décideurs.

  1. C’est une histoire vraie

Le Gang des Antillais est un témoignage. Il raconte le parcours de Loïc Lery aka Jimmy Larivière, entraîné dans la délinquance par la colère du déracinement et la misère sociale. Comme beaucoup d’expatriés, Jimmy est longtemps en proie aux sentiments de trahison et d’impuissance. Jimmy, c’est le récit du cheminement interne des hommes pluri-identitaires. De tout homme qui, au croisement de sa vie, doit faire le choix le plus judicieux.

Jocelyne Beroard (Kassav')

Jocelyne Beroard (Kassav’)

  1. C’est une expérience musicale profonde

Le Gang des Antillais n’a rien laissé au hasard. La musique du film a été minutieusement choisie et composée par Thibault Agyeman et James Bks. Le duo s’est également impliqué dans la bande-originale en sélectionnant avec soin les artistes connus pour leurs  textes engagés et leur univers musical Hip-Hop soul, pour coller au thème du film. Ainsi vous retrouverez Lino, Tito Prince, Ben l’Oncle Soul, Stony, Iseult et  bien d’autres. La B.O sera disponible le 30 novembre, jour de la sortie du film.

 

Rendez-vous mercredi 30 novembre pour la sortie en France métropolitaine !

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 558