CULTURE

B.B King ou l’incarnation du Blues

Riley B. King, aka B.B King, est né le 16 septembre 1925 dans le Mississipi. Enfant du sud, élevé dans les plantations, Il fut et restera l’une des plus grandes figures du Blues. Il démocratise ce style musical, qui deviendra le point de départ des genres les plus connus.

La mère de Riley B.King quitte le domicile familiale pour faire sa vie avec un autre homme, avant de décéder cinq ans plus tard. L’enfant a quatre ans lorsque sa grand-mère maternelle prend le relai de son éducation.

Comme beaucoup de chanteurs noirs américains, la rencontre de Riley B. King avec la musique se fait grâce à l’église. C’est en effet dans les cœurs de la paroisse de l’église baptiste de Kilmichael (Mississipi) qu’il pousse ses premières gammes. Vers l’âge de douze ans, il se met à la guitare et intègre un groupe avec d’autres membres de la paroisse : le Famous St John’s Quartet. Avec eux, il fait la tournée des églises et des radios locales.

A côté de ce qui n’est encore qu’un hobby, Riley B.King est conducteur de tracteur, ce qui le contraint à quitter la région. Quelques années plus tard, il s’implante dans le Tennessee, à Memphis, où il est engagé pour l’émission radio, King’s Spot, qui remporte un vif succès. Il animera l’antenne en tant que DJ pendant deux ans. Cette expérience lui vaudra le surnom de Beal Street Blues Boy, puis Blues Boy et enfin B.B. C’est sa rencontre avec T-Bone Walker qui marque un tournant dans son orientation: Riley sait alors qu’il veut être guitariste.

Le producteur Sam Philips remarque et signe B.B King sous le label Bullet Records. Les premiers titres ne remportent pas le succès attendu, mais le musicien ne se laisse pas démonter. Il monte un orchestre avec dix autres musiciens, qui sera dirigé par le pianiste Millard Lee. Entouré de son groupe, B.B King explose dans son art : son génie de l’improvisation est sublimé par la technique des autres musiciens qui, eux, s’occupent des arrangements.

bb

C’est en 1952 qu’arrive enfin la reconnaissance, avec le classement en première place du titre 3 o’clock Blues au Billboard Rythm. S’enchaînent alors les hits et la carrière de B.B King décolle. Il fait la tournée des grandes salles et des endroits prestigieux, faisant rayonner le Blues, mais aussi le Rythm and Blues. Quatre ans plus atrd, en 1956, il fonde son propre label, à Memphis, baptisé Blues Boys Kingdom (BBK), avec lequel il produit entre autre deux des musiciens de son orchestre. Bien que propriétaire de sa propre enseigne, il est tout de même signé chez ABC-Paramount Records. C’est avec ce label qu’il enregistre en 1964 le plus connu de ses albums, Live At the Regal. Grâce à cet opus, il est identifié à travers la planète entière comme le prodige du Blues et du Rythm and Blues, ce qui lui vaut, à partir de 1969, de faire la première partie des Rolling Stones aux Etats-Unis.

Véritable virtuose, B.B King sait se réinventer et se donner une image moderne, intemporelle. En témoignent ses collaborations avec des artistes de la nouvelle génération tels que U2 et Eric Clapton (entre 1988 et 2000), qui explosent à cette époque.

bb-king

A 80 ans, il décide de raccrocher et organise une gigantesque tournée d’adieux, en Europe, en commençant par la le Royaume-Uni le 29 mars 2006. Puis, la Suisse en juillet et les autres pays d’Europe jusqu’en septembre. Finalement, il ne décroche pas de la scène et, au mois de décembre de la même année, B.B King donne des concerts au Brésil, en France puis au Maroc. Lorsqu’il se produit à Cognac, en France, en 2009, pendant le festival Blues Passion, il est fait citoyen d’honneur et une rue est baptisée à son nom.

Le musicien incurable continue d’enchaîner les représentations dans le monde entier, jusqu’à succomber des suites de son diabète. Depuis vingt-ans, il souffrait de cette maladie et en est mort le 14 mai 2015 à Las Vegas, à l’âge de 89 ans. Les plus illustres figures noires de la musique américaine et beaucoup à travers le monde, pleurent la perte d’un prodige de la guitare et du père spirituel du Blues.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.