SOCIÉTÉ

« Non, tous les Noirs ne se ressemblent pas »

Il y a quelques jours, la chaîne de télévision française M6 présentait la vidéo d’un humoriste du Web comme celle d’un agresseur de policiers accusé de jihadisme. Rafik Mhoumadi, alias Lewis, un employé télécoms de 29 ans résidant avait ainsi été présenté lors du journal de la chaîne comme étant Bertrand ‘Bilal’ Nzohabonayo, tué après avoir tenté de poignarder des policiers à Joué-Les-Tours, en France. La raison, des propos pris hors contexte  et un mythe à la peau dure chez certains non-Noirs : celui du « Tous les Noirs se ressemblent ».

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Comme on l’a suggéré dans un article précédent, la psychose liée à l’islamisme en Occident semblerait conduire les gens à voir des fantômes et à entendre des voix.

Maman! J'ai vu un Islamiste!

Maman! J’ai vu des islamistes…

Si on ajoute à cette tendance à voir des gens qui n’existent pas, une autre tendance à confondre des Noirs qui ne se ressemblent pas, on peut commencer  à craindre que Noir c’est noir et qu’il n’y aura bientôt plus d’espoir pour les Noirs d’Occident, qui quelque soit  leur degré de culpabilité, finiront par se faire casser les dents. C’est ce que laisse penser l’incroyable confusion, par la rédaction de M6, une des principales chaînes françaises, entre un présumé terroriste et un humoriste, qui ne se ressemblaient, à part leur couleur de peau et leur coiffure, pas le moins du monde : jugez plutôt.

3281419424693

Même en ayant été la victime d’un coup de marteau sur le nez et d’un soin chez l’esthéticienne, Bertrand Nzohabonayo (à gauche) ne ressemblerait pas à Rafik Mhoumadi (à droite)

Comparez avec:

David Beckham devrait y réfléchir à deux fois avant de se rendre en Belgique ; il risque de s'y faire prendre à parti par des militants anti- Marc Dutroux

David Beckham devrait y réfléchir à deux fois avant de se rendre en Belgique: on pourrait le prendre pour Marc Dutroux

Malheureusement, l’affaire Nzohabonayo / Mhoumadi n’est pas un cas isolé. On pensera au procès du meurtre de l’officier de police Keith Blakelock commis après les émeutes raciales de Broadwater Farm dans le nord de Londres en 1985. L’un principaux témoins, John Brown, un Blanc, avait accusé Nicky Jacobs d’avoir tué Blakelock, avant de déclarer  en 1993, que pour lui, « tous les Noirs se ressemblaient » et qu’il n’arrivait pas à les distinguer. En 2014, Brown remettait le couvert, déclarant que son opinion sur les Noirs n’avait pas changé. Faute de preuves, et 29 ans après le meurtre du policier, Nicky Jacobs était acquitté, non sans avoir passé plusieurs années en prison.

Nicky Jacobs

Nicky Jacobs

On se souviendra aussi d’une confusion similaire aux conséquences plus légères : celle d’un journaliste de Fox News étrillé pendant deux minutes par Samuel L. Jackson furieux d’avoir été confondu par lui avec Laurence Fishburne.

https://www.youtube.com/watch?v=96nWItQPfiI

On reconnaîtra toutefois que pour certains Noirs vivant dans des milieux ruraux ou homogènes racialement, « tous les Blancs se ressemblent » ou « tous les Asiatiques se ressemblent » aussi. C’est ainsi que par exemple, en 2012, Patricia Nyeri, une étudiante kényane de 20 ans et mise enceinte par un membre d’un groupe d’ouvriers chinois au Kenya, recherchait en vain le père de son enfant sur un chantier, déclarant pour elle que « tous les Chinois se ressemblent ».

Patricia Nyeri et son enfant métisse

Patricia Nyeri à la recherche du père chinois de son enfant métisse

Confondre tous les gens appartenant à un même phénotype différent du sien relève donc de la nature humaine. Ayant l’habitude de distinguer les gens de notre environnement immédiat par des traits physiques particuliers, voir quelqu’un présentant une différence physique majeure comme la couleur de peau ou des cheveux va focaliser notre attention, bouleverser nos critères habituels de distinction et nous faire sincèrement ressentir que tous les gens présentant cette différence majeure se ressemblent. Cette sensation naïve n’est toutefois pas tolérable lorsqu’elle se produit dans des nations à la population multiethnique établie où on l’a vu, ce type de confusions peut  avoir des conséquences graves. Elle doit absolument passer de sensation à réflexion et faire comprendre que derrière un seul phénotype différent du nôtre existent différents individus qui ont le droit le plus entier de ne pas être confondus les uns avec les autres.

Articles : 1090