SOCIÉTÉ

MOBILISATION CONTRE EXHIBIT B : JOUR 1, LE COLLECTIF REMPORTE UNE BATAILLE

La mobilisation fut payante hier soir, devant le théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis.

Le collectif Contre Exhibit B a mené pendant plusieurs semaines une campagne assidue sur les réseaux sociaux. Et cela fut payant : Plus de 200 personnes étaient présentes pour manifester contre cette exposition de la honte.

Des noirs en majorité, mais aussi des blancs, des maghrébins et autres êtres doués de conscience, se sont joint à la mobilisation pour empêcher cette représentation. Le personnel du Théâtre, cerné par une foule de manifestants en colère, a résisté longtemps avant de se rendre à l’évidence.

manif16

 

Plusieurs cars de CRS et des agents de sécurités-noirs pour la plupart-comme pour persévérer dans la provocation, bordaient l’entrée du bâtiment. A l’intérieur, le personnel inquiet tentait de prendre la pleine mesure de la situation. Ceux qui ont répondu présents ne lâchaient  rien.  Au départ, ils étaient tous contenus derrière des barrières de sécurité, à une dizaine de mètres de l’entrée du théâtre. Mais très vite, les barrières ont volé et la foule a pu s’approcher pour crier son mécontentement à la face du staff des partisans de Brett Bailey.

La Brigade Anti-Négrophobie et le collectif Contre Exhibit B animaient le rassemblement, malgré le  froid et les regards hostiles des policiers. Ces derniers étaient déjà prêts à faire usage de la force et quelques coups de matraque ont été distribués. Cependant, aucune casse car les participants n’étaient armés que de slogans et de pancartes : « respectez nos ancêtres » ; « Non aux zoos humains » ou « Exhibez Bailey » pouvait-on entendre. Une minorité de personnes en faveur de ce projet était aussi sur place pour contester la censure.

manif15

 

Quelques manifestants ont accepté de nous expliquer leur avis tranché quand à l’exposition Exhibit B :

 

C’est bien plus tard, aux alentours de 20 heures, qu’Exhibit B a enfin été suspendue. Seulement pour le soir même. Les organisateurs maintiennent donc, en dépit de cette manifestation, la représentation dégradante et non-artistique de Brett Bailey pour les autres jours.

C’est pourquoi, une autre mobilisation, pour faire cesser définitivement cette œuvre en France, se tient ce soir au même endroit.

 

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 558