BIG NOFI

Aboubacar Naby Camara, la complexité de l’identité française à travers l’art

Aboubacar Naby Camara est un artiste plasticien français d’origine guinéenne. A travers son art, il aborde les complexités de l’identité française.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Actif dans le domaine de la photographie, Aboubacar Naby Camara a notamment couvert l’édition 2017 du festival Afropunk Paris. Dans le cadre de cet art, il favorise souvent un rendu plus terne des couleurs. Sont en parallèle ravivées des couleurs comme le bleu et le vert, qui donnent (volontairement?) une place prépondérante à la nature dans son art.

 

Aboubacar Naby Camara

Cet usage de l’art figuratif réaliste, Aboubacar Naby Camara le laisse toutefois au domaine de la photographie.

Une partie de son oeuvre s’inscrit dans un cadre plus conceptuel également influencé par le pop-art. Dans  ‘Sénégaulois’ par exemple, Camara détourne l’image du célèbre Astérix qu’il croise avec celle du ‘tirailleur sénégalais’ mascotte de la marque Banania. Par là l’artiste invite à penser à son oeuvre comme reflet de sa propre identité. Celle d’un Français aux ancêtres ayant combattu pour la France mais qui n’ont jamais été reconnus par cette dernière. Celle d’un Français dont l’identité peine toujours a être reconnue et auquel on renvoie comme référence ceux dont les ancêtres sont les Gaulois. On trouve peut-être là aussi une référence à la naturalisation récente de quelques dizaines de tirailleurs sénégalais par le Président François Hollande.

Aboubacar Naby Camara

Dans une autre série, Aboubacar Naby Camara aborde cette même thématique de l’identité française nécessairement complexe à travers un drapeau tricolore. Celui-ci est fait de tresses africaines peintes en bleu blanc rouge. Ne s’agit-il pas ici une manière d’inviter chacun à mettre les origines et la couleur de la peau derrière celle d’un drapeau?

Aboubacar Naby Camara

Dans une série d’autoportraits, Aboubacar Naby Camara se représente coiffé d’un masque rappelant celui des terroristes du Ku Klux Klan mais confectionné à partir de tissus en wax africain.

Aboubacar Naby Camara

 

Ce renversement d’un symbole de l’oppression des Noirs a déjà été imaginé par des artistes afro-américains comme James Pate ou Paul Ruger. Au delà de sa signification pour chacun de ces artistes, il montre au delà des différences de langue et de continent, la volonté pour les Noirs vivant en Occident de combattre les fantômes d’un passé raciste les empêchant d’embrasser leur rêve de devenir un citoyen comme les autres.

Pour en savoir plus sur ce fascinant artiste :

https://www.instagram.com/aboubacar_naby_camara/

http://www.aboubacarnabycamara.com/