Les palais royaux d’Abomey, un héritage culturel inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Vous connaissiez certainement le château de Versailles ou Buckingham Palace, mais  connaissez-vous les Palais royaux d’Abomey, centre de l’un des royaumes les plus puissants de l’histoire africaine ?

les palais royaux d’Abomey, le siège politique et culturel du royaume de Dahomey

Bâtis entre les XVIIe et XIXe siècle par les Fon [1], initiateurs d’un puissant empire militaire et commercial, les palais royaux d’Abomey ont servi de luxueuses résidences aux 12 monarques successifs du royaume de Dahomey, anciennement connu sous le nom de Dahomey. Les Palais royaux furent le siège du pouvoir et de la tradition durant plusieurs siècles. C’est le roi Houegbadja, fondateur d’Abomey, qui lança la construction de ce complexe royal.

Il est à noter que selon la tradition, la lignée royale d’Abomey serait la progéniture de la princesse Aligbonon de Tado [2] et d’une panthère. Ces origines surnaturelles confèreraient à la famille dirigeante une aura mystique. Le royaume de Dahomey, établi dans la partie méridionale de ce qui est aujourd’hui la République du Bénin fut l’un des plus puissants de la côte occidentale de l’Afrique.

palais royaux d'Abomey

VOUS AIMEREZ AUSSI :

L’art de la guerre dans l’ancien royaume de Dahomey (actuelle République du Bénin)

L’architecture caractéristique des palais d’Abomey

L’ancienne capitale du Royaume du Dahomey, où les palais ont été construits était ceinte d’un imposant mur de pisé [3] d’une circonférence estimée à 10 kilomètres de long et d’une épaisseur moyenne de 50 cm. Cette muraille était garnie de six portes, gardée jour et nuit, et sécurisée par un fossé de 1,5 m de profondeur rempli d’une dense forêt d’acacias épineux. Cette méthode de défense (efficace) était très répandue dans les forteresses ouest africaines. À leur apogée, les palais étaient en mesure d’accueillir jusqu’à 8 000 personnes.

À l’intérieur de l’enceinte, se trouvait des villages séparés les uns des autres par des champs. On y retrouvait également un marché, une grand-place, une caserne militaire, mais surtout plusieurs palais royaux. Les palais royaux comprenaient un bâtiment de deux niveaux appelé « maison de cauri » ou akuehue. Chacun des palais fut conçu dans un design particulier correspondant au desiderata des souverains d’Abomey.

palais royaux d'Abomey

Les fondations des palais étaient quant à elles en terre, ainsi que les planchers et les structures surélevées. Toute la boiserie était réalisée avec des essences de palmier, de bambou, d’iroko et d’acajou et les toiles en paille et en tôle donnaient au tout un style original.

Les bas-reliefs d’Abomey

S’il est bien un aspect des plus intéressant en termes d’architecture des palais, c’est certainement la présence de bas-reliefs. Ces derniers agissaient tels des livres d’histoire et faisaient référence à des événements significatifs dans l’évolution du royaume (victoires militaires, mythes, etc.).

Toutefois, ce bijou d’une valeur historique inestimable fut volontairement incendié en 1892 par le roi Behanzin, farouche opposant de l’occupation française. Cet incendie ravagea la ville et les palais. Néanmoins, de nombreux monuments, témoignages d’une époque glorieuse, ont résisté aux flammes et les édifices endommagés furent restaurés.

palais royaux d'Abomey

 

Les palais d’Abomey inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO

Cet héritage culturel hors du commun est depuis 1985 inscrit sur la Liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’inscription de l’UNESCO évoque les palais d’Abomey en ces termes :

« De 1625 à 1900, douze rois se succédèrent à la tête du puissant royaume d’Abomey. À l’exception du roi Akaba, qui utilisait une enceinte distincte, chacun avait construit ses palais dans les mêmes murs, en accord avec les palais précédents en ce qui concerne l’utilisation de l’espace et du matériel. Les palais royaux d’Abomey sont un rappel unique de ce royaume disparu. » [4]

Les palais d’Abomey aujourd’hui

Voici un florilège de photographie contemporaine des palais d’Abomey :
palais royaux d'Abomey

 

palais royaux d'Abomey

 

palais royaux d'Abomey

 

palais royaux d'Abomey

VOUS AIMEREZ AUSSI :

HOUEGBADJA, FONDATEUR DU ROYAUME DE DAHOMEY‏

 

Notes et références :

[1] Les Fon sont le plus grand groupe ethnique du Bénin. Ils se répartissent principalement dans le sud du pays mais aussi dans le sud-ouest du Nigeria et du Togo.

[2] Selon la tradition, Tado est la ville natale du peuple Aja. Elle aurait été fondée au XIIe ou XIIIe siècle. C’est aussi le lieu de naissance réputé de Gangnihessou, le premier roi du Dahomey, au XVIe siècle.

[3] Le pisé est un système constructif en terre crue.

[4] Leslie Rainer, Angelyn Bass Rivera, David Gandreau « Terra 2008: The 10th International Conference on the Study and Conservation of Earthen Architectural Heritage« , publié le 14 juin 2011

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 216 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI