CULTURE

« Trill League », une équipe de super-héros à la sauce afro

Et si Wonder Woman n’était pas la princesse d’une tribu d’Amazones dont les origines sont liées à la mythologie grecque, mais le sosie bodybuildé de Nicki Minaj ? Bienvenu dans l’univers de Trill League.

Trill league : la genèse d’un concept

C’est en 2012 qu’Anthony Piper, aka Blk Ant, un illustrateur originaire de Chicago à commencé à détourner les personnages de l’univers DC Comics et à gagner en notoriété. En effet, c’est sans doute grâce à sa version afro de Robin, l’acolyte de Batman, surnommé Trill Robin que beaucoup d’entre vous l’ont découvert. Le concept de Trill League, le pastiche afro-centré de la Justice League of America était né. Sur sa page facebook (qui compte près de 41 600 abonnés), il déclare d’ailleurs :

« Le premier personnage que j’ai développé était Trill Robin. Ce qui a commencé comme un simple projet personnel de ma part a RAPIDEMENT grandi en une reconnaissance mondiale en seulement quelques semaines. J’ai commencé à recevoir des fan-arts de partout dans le monde. Peu de temps après, j’ai commencé à créer d’autres personnages de la même manière.« 

Son talent de dessinateur lui a permis de collaborer régulièrement avec Marvel Comics, gagnant par là même en expérience et en qualité. Il a par exemple, travaillé sur certains des plus grands titres de Marvel. Vous pourrez juger de la qualité de son œuvre en jetant un œil sur Invincible Iron Man #2, sur la série Guardians of the Galaxy: Awesome Mix Infinite Comic ou encore son association avec Method Man pour co-écrire un Ghost Rider X-mas Special. [1]

Facile dès lors de s’inspirer de sa passion pour créer sa propre série de comics nommée Trill League. Grâce à la somme de 20 000$ recueillie sur Kickstarter en 2015, cet amateur de jeux vidéo, de comics, de film d’animation, de manga et de hip-hop espère pouvoir publier le premier volume des aventures de son équipe de super-héros afro-descendants.

Résultat de recherche d'images pour "piper invincible iron man"

Couverture alternative du Invincible Iron Man # 2 réalisé par Anthony Piper.

Trill League, un univers afro-urbain

Comme le dit si bien Anthony Piper :

« Trill League c’est lorsque je prends des personnages mainstream basiques et leur ajoute d’avantage de perspicacité urbaine. »

En faisant un tour sur ses différents médias sociaux, vous comprendrez vite de quoi il s’agit. Les personnages de la Justice League of America sont détournés en des archétypes de noirs que l’on retrouve au sein de la communauté afro-américaine. Vous retrouverez donc :

  • Non plus Superman de la planète Krypton, mais Swolemayne de la planète Swolton où les habitants sont obsédés par la musculation.
  • En lieu et place de Batman, le justicier détective de Gotham, Blackmayne un suprématiste noir digne du NBPP.
  • Wondeisha, la contrepartie de Wonder Woman, originaire de l’île imaginaire de Kenyattate.

Ajoutez à cela des guest-stars telles que Drake, Chris Brown, Meek Mill ou des personnalités ayant défrayé la chronique comme Rachel Dolezal et vous obtenez un cocktail hilarant.

L’image contient peut-être : 1 personne

Les principaux protagonistes de Trill League.

Beaucoup de pain sur la planche

Anthony Piper a du pain sur la planche, c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, sortir son propre album BD n’est pas une mince affaire. Le 23 mai dernier, le créateur de Trill League avouait d’ailleurs, à ce sujet, sur les réseaux sociaux :

« Bon oui, je suis en retard sur ça aussi. Il me reste encore environ 12 pages à illustrer et beaucoup plus à colorier. Cela n’inclut même pas la couverture, le lettrage, les posters, le design des chemises et toute autre merde que j’ai promis de sortir. Je ne peux plus estimer à quel moment je vais l’avoir terminé, car une nouvelle merde vient d’apparaître… »

Au sujet de l’éventualité d’une adaptation animée de Trill League, comme certains le laissaient entendre, il la balaye tout bonnement en affirmant :

« Trill League ne sera pas vu sur écran de sitôt. Adult Swim n’a pas officiellement refusé la série (…). Cependant, si je dois faire preuve de pragmatisme quant à ses chances, elles sont relativement faibles… »

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

Un artiste engagé pour la revalorisation de la culture noire

Interrogé par complex.com, Anthony Piper disait :

« C’est une comédie. Je pense que cela offrira des perspectives différentes à la créativité noire. Nous avons dominé différents débouchés en matière de musique, de mode et lentement, nous commençons à entrer dans la télévision et le cinéma, mais les bandes dessinées et l’art sont certainement un domaine où notre voix n’est pas aussi forte. Je pense que c’est un domaine où les Blancs et les Asiatiques ont été des forces dominantes et il y a beaucoup de créateurs noirs là-bas qui ont beaucoup de bonnes idées, mais nous n’avons pas vraiment d’opportunité. Donc, je pense que si cela se transforme en quelque chose, ce serait une contribution énorme, car ce sera quelque chose de complètement différent, jamais vu auparavant. » [1]

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Plutôt que de se plaindre de ne pas être représenté (ou très mal représenté) dans les médias de masse, il est possible de soutenir des projets d’intérêt général tels que celui d’Anthony Piper et sa Trill league :

VOUS AIMEREZ AUSSI : 

Connaissez-vous David Zavimbe, le Batman congolais ?

Notes et références :

[1] Victoria Johnson ~ « Meet the Guy Who’s Trolling DC With This Hilarious Hood Spoof of ‘Justice League’« , uk.complex.com, publié le 27 avril 2017

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.