Haïti sort de la liste noire des pires pays trafiquants d’humains

liste noire

Haïti a été retirée de l’édition 2017 de la liste noire des Etats-Unis classant les pays  ne respectant pas les normes minimales de lutte contre le trafic d’êtres humains et l’esclavage.

 

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Le Trafficking in Persons Report est un rapport annuel du Département d’Etat des Etats-Unis. Il classe chaque année, dans trois tiers, les pays du monde entier. Le premier tiers regroupe les pays dont les actions remplissent les exigences minimum de lutte contre le trafic d’êtres humains.

Le second tiers regroupe les pays qui ne remplissent pas toutes les exigences, mais qui font suffisamment d’efforts pour y parvenir.

Enfin, le troisième tiers comprend les nations qui ne remplissent pas toutes les exigences et qui ne font ps suffisamment d’efforts pour y parvenir.

Outre le trafic humain qui touche déjà leurs populations, les pays appartenant à ce troisième tiers peuvent être l’objet de sanctions économiques de la part des Etats-Unis.

En 2017, Haïti est passé du troisième au deuxième tiers pour ses efforts dirigés contre le trafic d’êtres humains à la suite de l’Hurricane Matthew.

Quatre autres pays africains, les deux Congo, la Guinée et le Mali sont toutefois passés du deuxième au troisième tiers. Le rapport y a notamment dénoncé le trafic sexuel. La RDC serait particulièrement le théâtre d’enlèvements et d’utilisation sous la contrainte d’hommes, de femmes et d’enfants par des milices armées dans le cadre de la guerre.

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 614 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI