BIG NOFI

Badi, ou la congolisation du rap conscient

Badi est un jeune artiste de la scène rap. Ce belge d’origine congolaise amorce une renaissance après un retour au pays en 2013. Forgé par l’expérience de la reconnexion au continent, il décide d’écrire sur ce dans quoi il a toujours baigné, le lifestyle congolais. Aujourd’hui, Badi nous présente « Article XV », un projet musical original et engagé qui raconte la débrouillardise, la réalité de la situation au Congo et les péripéties de ses ressortissants.

« Débrouiller Congo »

L’article XV serait un arrêté folklorique d’une constitution Kasaïenne*, exhortant les habitants de la région à se débrouiller seuls pour survivre. En somme, l’article 15 est le système D, ou comment faire avec ce qu’on n’a pas et tromper la galère. Un mode de vie qui entraîne souvent des situations cocasses voire comiques, mais qui part d’une problématique sérieuse liée à l’exile d’un peuple, déchiré entre richesse insolente, guerres et total dénuement. Parce que pour Badi, la musique peut permettre, au-delà de la danse et des rythmes entraînants, de faire passer un message puissant et pousser le public à se questionner.

Armes, massacres et Rumba

Au-delà de la fierté congolaise souvent exprimée par ses ressortissants, il y a la mélancolie et la colère de l’impuissance quant aux exactions menées en République démocratique du Congo. Le peuple danse, le Kivu saigne, ainsi sont les choses. Pourtant, et fort heureusement, de cet état de fait, tout le monde ne s’accommode pas. Badi fait partie de ceux qui à leur échelle veulent faire quelque chose. Du moins, attirer l’attention sur ce drame. Pour cela, il soutient l’association « Action des femmes pour le développement », une structure qui se bat sur place et a déjà permis de scolariser 50 enfants à Goma (Nord-Kivu). Afin de lever le voile sur les viols en série dont sont victimes les femmes et fillettes de la zone, Badi a sorti le titre choc : La plus belle pour aller danser :

Depuis la sortie de son premier projet en 2012, Badi semble s’inscrire progressivement  parmi les nouveaux ambassadeurs du rap originel. Le rap qui porte un parole et conscientise. Un artiste à suivre sur jesuisbadi.com

 

*Kasaïenne: (fém.) , qui provient du Kasaï, région du Congo (RDC).

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.