Yvalanda, le transfert d’argent par Auguste Malanda

Auguste Malanda est un homme d’affaires Franco-congolais animé par la volonté ardente de contribuer au développement de son pays. Fondateur et PDG de la société Yvalanda, qui propose des services de banque et de transfert d’argent, il est de ces entrepreneurs conscients qui bâtissent une économie afro-diasporique qui profite à ses consommateurs. Entre Paris et Brazzaville, monsieur Malanda a monté la fondation FYERE, qui porte des projets éducatifs au Congo.Entretien avec un financier philanthrope.

Présentez-nous la société Yvalanda.

YVALANDA est un groupe de deux sociétés spécialisées dans l’intermédiation financière : YVALANDA CONGO SA dont le siège social est situé à Pointe-Noire, créée en 2005 et YVALANDA France dont le siège est situé à Paris, créée en 2006. Notre vocation est d’offrir des services financiers qui répondent aux besoins de la diaspora congolaise partout où celle-ci est présente.

Comment faites-vous face à la concurrence d’enseignes comme Western Union, Moneygram ou Ria ?

Nous avons d’une part un très fort ancrage au sein de la communauté congolaise qui nous permet de fédérer autour de notre plateforme d’intermédiation d’autres entrepreneurs de la diaspora. Nous pouvons ainsi fournir des services à valeur ajoutée que ne proposent pas nos concurrents comme la livraison de paniers alimentaires, la prise en charge de soins de santé ou d’éducation ou même l’acquisition de biens immobiliers. D’autre part, nous avons développé des partenariats stratégiques avec certaines enseignes, notamment RIA dont nous sommes un agent et Moneyexchange, une société de paiement basée en Espagne.

Quelles sont les valeurs portées par Yvalanda ?

YVALANDA demeurera une entreprise pérenne si elle continue à inspirer confiance à ses clients, à son personnel et à tous les partenaires avec lesquels elle est en relation. C’est pourquoi la confiance est le mot clé qui se trouve au cœur de notre charte, fondée sur les valeurs éthiques d’honnêteté et de loyauté et sur les valeurs professionnelles de compétences et d’expertise. Toute personne qui entre dans nos bureaux remarquera immédiatement des affiches qui rappellent ces valeurs.

Vous êtes aussi investi dans une mission éducative au Congo Brazzaville. Qu’est-ce que l’internat FYERE ?

C’est en 2011 que nous avons créé au Congo-Brazzaville la Fondation Yvalanda pour l’Education et la Recherche, en abrégé FYERE. Il s’agit d’une organisation à but non lucratif dont la mission est de financer des activités sociales dans le domaine de l’éducation. La première action de la fondation FYERE a été la construction d’un internat dans la ville de Nkayi, inauguré en août 2011. Depuis la rentrée scolaire 2011-2012, nous y accueillons chaque année des enfants que nous scolarisons et à qui nous apportons une éducation de qualité sous le régime de l’internat depuis la classe de sixième jusqu’à l’obtention du baccalauréat.

Pourquoi un internat ?

Je pense que l’éducation doit être la priorité de toute politique de développement sur le long terme. Le régime de l’internat permet non seulement de scolariser les enfants dans un cadre adéquat, mais également de leur apporter, par un encadrement quotidien et une discipline de vie communautaire, des valeurs morales qui en feront des citoyens responsables, capables de relever les défis sociétaux de demain.

Quelles sont les difficultés de porter un tel projet en Afrique ?

Au-delà des problèmes de financement propres à tout projet, et encore plus lorsqu’il s’agit d’actions sociales, notre projet suscite des attentes extraordinaires. La capacité d’accueil de notre internat étant limitée à 50 places, nous ne pouvons évidemment pas accueillir tous les prétendants. Nous avons donc institué un concours d’entrée afin que l’admission à l’internat FYERE soit basée sur des critères objectifs. Nous voulons faire en sorte que nos efforts profitent en priorité aux enfants défavorisés les plus méritants.

VOUS AIMEREZ AUSSI: 

Top 10 des pays africains qui ont reçu le plus d’argent de leurs diasporas en 2016

Y a-t-il d’autres activités qui découlent de l’initiative FYERE ?

La fondation a financé la construction d’une ferme biologique dont les activités productives ont commencé en mars 2016. La ferme FYERE fournit actuellement une partie importante des produits alimentaires consommés à l’internat. Notre objectif est d’améliorer la qualité des produits alimentaires consommés par les internes et d’assurer à terme notre indépendance alimentaire. Nous offrons également la possibilité d’accueillir des colonies de vacances à l’internat pendant les grandes vacances.

 

Comment peut-on soutenir ce projet ?

Le projet peut être soutenu par des dons, des parrainages d’enfants ou du sponsoring. En effet, toute personne physique sensible à cette initiative peut participer au financement de nos activités, soit par des dons, soit en parrainant directement un interne orphelin ou dont les parents n’ont pas les moyens d’assurer la scolarité. Le coût du parrainage est de 60 euros par mois sur 9 mois de scolarité soit 540 Euros par an. Les sociétés commerciales, ou plus généralement les personnes morales, peuvent devenir des sponsors de ce projet.

A LIRE SUR NOIR ET FIER EN ACTION:

NFA à l’internat FYERE pour la rentrée 2016/2017

Quelles sont les prochaines actions ?

Nous souhaitons financer la construction d’une extension de l’internat FYERE qui nous permettra de scolariser des enfants dès l’école primaire. Nous avons déjà organisé un dîner de gala de charité en mai 2015 à Pointe-Noire. Les fonds levés lors de cet événement nous ont permis d’acquérir la parcelle de terrain qui accueillera cette extension. Nous comptons organiser un deuxième dîner de gala cette année à Paris pour continuer de financer le projet d’extension.

Informations Yvalanda ici, en direct ou par téléphone:

42 rue de Sambre et Meuse
75010 Paris
(Métro : Belleville)
+33 1 53 38 59 28
+33 6 07 56 60 79

A propos de l'auteur :

SK

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

a écrit 537 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI