Top 10 des pays africains qui ont reçu le plus d’argent de leurs diasporas en 2016

Selon un rapport de la Banque mondiale publié le 22 avril dernier, le Nigeria occupe la première place dans le classement des pays d’Afrique subsaharienne qui ont reçu le plus de fonds de la part de leurs ressortissants en 2016.

La diaspora africaine se compose de personnes d’origine africaine vivant hors du continent africain, désireuses de contribuer au développement et à la construction de leur continent d’origine, quelles que soient leur citoyenneté et leur nationalité. Véritable « 6e région d’Afrique« , la diaspora est un allié de poids dans le processus de développement du continent africain.

C’est ce qu’a confirmé le récent rapport de la Banque Mondiale [1] intitulé « Migrations et envois de fonds : développements récents et perspectives». Ce rapport publié en marge des Assemblées de printemps du groupe de la Banque mondiale et du FMI a mis à jour les transferts de fonds de la diaspora afro vers l’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne.

Selon l’édition 2017 de « Migrations et envois de fonds : développements récents et perspectives», ces transferts de fonds s’élèveraient à 33 milliards de dollars (soit 6% de moins que l’année précédente). Si l’on en croit les estimations des analystes de la Banque Mondiale, ce chiffre passerait à 34 milliards de dollars en 2017 (soit une augmentation de 3,3 %). Il est de plus à noter que le coût moyen des transferts en « Afrique noire » augmenté, passant de 9,7 % en 2016 à 9,8% au premier trimestre de 2017, son niveau le plus élevé dans le monde. Ces chiffres encourageants démontrent que l’Afrique et sa diaspora auraient tout intérêt à s’unir en vue d’œuvrer conjointement au développement durable, ainsi qu’à relever les défis communs du continent.

Voici le classement des 10 pays africains ayant reçu le plus d’argent de leurs diasporas en 2016 :

Nigeria = 19 milliards de dollars (soit 4,6 % du PIB et 10% de moins que l’année précédente)

Sénégal = 2 milliards de dollars (soit 13,5 % du PIB)

Ghana = 2 milliards de dollars (soit 4,8 % du PIB)

Kenya = 1,7 milliard de dollars

Ouganda = 1,1 milliard de dollars

Mali = 0,8 milliard de dollars (soit 5,7 % du PIB)

Afrique du Sud = 0,7 milliard de dollars

Liberia = 0,1 milliard de dollars

Éthiopie = 0,6 milliard

10° Madagascar = 0,4 milliard de dollars

Notes et références :

[1] La Banque mondiale est une agence spécialisée de l’ONU créé le 27 décembre 1945 par les accords de « Bretton Woods« . Cette organisation monétaire mondiale se focalise principalement sur les pays en voie de développement, notamment les pays les moins avancés d’Afrique et du Moyen-Orient. L’agence spécialisée de l’ONU accorde des prêts à des taux préférentiels à ces pays membres en difficulté, à la condition qu’ils prennent des dispositions politiques particulières (« politiques d’ajustement structurel »). Ce mode de fonctionnement vaut d’ailleurs à la Banque Mondiale d’être accusé par beaucoup de répondre davantage aux exigences des multinationales qu’à celles des populations locales, jouant ainsi le jeu du néocolonialisme.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 184 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI