Une guyanaise traitée de « négresse » se défend et est accusée de racisme

Une guyanaise traitée de négresse se défend et est accusée de racisme

Henriette Henry est une inspectrice du travail employée de la DIECCTE de Guyane (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Originaire de Guyane, cette quinquagénaire, qui souhaitait ardemment retrouver sa terre natale, a obtenu sa mutation à Cayenne en 2010. Pourtant, les relations avec sa hiérarchie se dégradent rapidement.

Durant cinq années,Henriette Henry est harcelée par des collègues, à tel point qu’elle va porter plainte en 2013. Cela n’est pas concluant. Avant cela, Henriette Henry avait écrit à sa hiérarchie en Guyane, à la hiérarchie ministérielle, en présentant des mails et des écrits malveillants puis, en citant des témoins, toujours en vain. La goutte d’eau de trop fait déborder le vase le 14 octobre 2016, lorsqu’une collègue et ancienne supérieure hiérarchique la traite de « négresse« , alors qu’elle passe devant le bureau de celle-ci. Excédée, Henriette rétorque : « je suis ici chez moi«  (en Guyane) :

« Je passe devant le bureau de cette dame, la porte était ouverte, elle a commencé à rigoler et j’ai entendu quelque chose qui se terminait par négresse. J’y suis retournée après pour lui dire que ce n’était plus possible. Je lui ai dit devant tout le monde que j’étais ici chez moi, que je n’en pouvais plus. »

À cause de sa réponse, Henriette doit passer ce jeudi 21 avril 2017 en commission de discipline au Ministère du travail à Paris, au motif que ses mots ont étés prononcés devant trois usagers. Pour s’être défendue, Henriette Henry est accusée de « racisme« , d’avoir tenu des « propos discriminatoires » et encourt une rétrogradation et même jusqu’à deux ans de suspension. La peine sera connue dans quelques jours. Précisons que l’Inspection du Travail a déjà été signalée pour sa gestion injuste de cas similaires. Henriette Henry est soutenue par le sénateur socialiste de Guyane Antoine Karam, la CGT (Confédération Générale du Travail) et l’Union des travailleurs guyanais (UTG), qui ont mobilisé une trentaine de manifestants devant le Ministère des Affaires Sociales pour dénoncer ce scandale.

Concernant la collègue raciste, le ministère a fait savoir qu’elle ne passera pas en commission disciplinaire, mais qu’elle pourrait être sanctionnée même si ses agissements sont « moins graves » car pas tenus en public.

Résultat de recherche d'images pour "liberté égalité fraternité"

A propos de l'auteur :

Originaire de la Caraïbe, je suis une amoureuse de nos riches et fascinantes cultures noires. J'aime particulièrement conter nos belles histoires.

a écrit 37 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI