RDC : La CPI va pour la première fois donner des réparations à des victimes de guerre

cpi

Pour la première fois de son histoire, la CPI (Cour Pénale Internationale) va ordonner le dédommagement de victimes de guerre.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

En 2003, plus de 200 personnes étaient massacrées, dans le village de Bogoro dans l’est de la République Démocratique du Congo par les milices du criminel de guerre Germain Katanga. Les avocats des membres de la famille des victimes ont estimé à 16,4 millions de dollars les dommages à payer à leurs clients. La CPI a décidé d’attribué aux 297 personnes concernées un total d’un million de dollars en ce vendredi 24 mars, à offrir des dédommagements aux parents des victimes, une première dans l’histoire de l’institution. L’accusé ne possédant pas les fonds nécessaires à de tels dédommagements, la CPI s’en chargera par le biais de dons offerts par des pays membres. Germain Katanga purge actuellement une peine de douze ans de prison en République Démocratique du Congo pour ses exactions.

cpi

Germain Katanga

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 543 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI