Nzassa Mode Festival 2: L’Afrique au coeur de la mode by Ciss St Moïse

Du 9 au 11 mars, Abidjan accueillait la seconde édition du Nzassa mode festival. Un événement au cœur de la mode africaine, à l’initiative du très renommé Ciss St Moïse. Durant trois jours, la capitale ivoirienne s’est transformée en théâtre des tendances panafricaines contemporaines. Un pari à la fois osé et pertinent qui remet l’Afrique au coeur de la création internationale.

Monsieur Cissé, connu sous le nom de Ciss St Moise, est un faiseur de talents. Inscris au panthéon des grands couturiers africains, il se concentre aujourd’hui sur la mise en valeur des créateurs du continent. Afin de les promouvoir, il a brillamment pris d’assaut la capitale ivoirienne, Abidjan, les 9,10 et 11 mars pour offrir au public des shows exceptionnels lors de la seconde édition du Nzassa Mode Festival. Pour ce faire, Ciss St Moise a également misé sur des partenaires d’envergure internationale avec lesquels il  souhaite « améliorer les rapports » et créer ainsi des passerelles. Le groupe LVMH, partenaire de la première édition, était cette fois représenté par la marque Guerlain, qu’il possède depuis 1994.La presse africaine, française et anglophone-ainsi que quelques privilégiés, dont la princesse du Burundi Ester Kamatari- ambassadrice de la marque depuis 2015-étaient conviés à ce rendez-vous du beau.

afro

L’industrie de la mode africaine

Le Nzassa Mode Festival #2  se déroulait autour du concept de l’Afro optimisme. Le grand Ciss le définit d’ailleurs comme étant « le développement de la mode à travers l’industrie ». En effet, les artisans de la Sape doivent faire face au défi de la globalisation et de la visibilité sur le plan national et international. Le manque d’opportunités ou les carences en communication entravent l’exposition de ces savoir-faire locaux. Ciss St Moise s’est donc donné pour mission d’accompagner ces créateurs pour leur « permettre de répondre à la demande africaine et internationale ». L’Afro optimisme, c’est donc de croire en ces talents afro et de créer autour d’eux une économie prospère qui leur profite. Une occasion de changer aussi la perception du continent tout entier. En conséquence, l’orchestrateur de l’événement a fait appel à la crème du stylisme qui compte des noms comme Adam Konan, Modeste Ba, Ousmane Doumbia, MAF création ou Fady Maïga. Des professionnels dont la majeure partie se compose de ses propres disciples. Afin d’honorer leur mentor, ils ont rivalisé de créativité.

Mention spéciale pour la jeune ivoirienne Rebecca Zoro, fondatrice de la marque Yhebe Design, qui propose des modèles frais, fleuris et élégants, faciles à porter en toute occasion.

Le show de Nadeen Mateky lors du défilé des cultures métissées, le 10 mars 2017. Vidéo by Fanny.

Evidemment, la mode n’est rien sans la coiffure et le cheveu afro est une noble matière pour le hair design. C’est donc la prophétesse du dressage capillaire, Nadeen Mateky, qui a gratifié le public d’un spectacle envoûtant, lors du défilé des cultures métissées. La congolaise, qui a pour crédo de magnifier les tresses, raconte l’épopée des reines africaines d’antan, avec ces coiffes qui défient parfois la gravité elle-même. Le 10 mars, elle a créé autour du thème de la maternité, de la transmission naturelle de la vie. Le tout chorégraphié par Prudence Maïdou. Coiffeuse et maquilleuse professionnelle, Nadeen Mateky travaille également pour la télévision et le cinéma. Elle en avait d’ailleurs la charge pour l’affiche du film « Bienvenue à Marly-Gomont », de Julien Rambaldi ;  « L’orage Africain, un continent sous influence » du réalisateur béninois Sylvestre Amoussou ou encore le court-métrage « Le Bleu Blanc rouge de mes cheveux » de Josza Anjembe. Dernièrement, elle coiffait et maquillait Aïssa Maïga aux Césars et surtout, on lui doit le relooking réussi de Rama Yade. Elle a également maquillée des célébrités telles que Alicia Keys, Usher, Lenny Kravitz, Kelly Rowland…

Couverture du numéro 1 du magazine "I am divas" avec Rama Yade Coiffure et maquillage by Nadeen Mateky

Couverture du numéro 1 du magazine « I am divas » avec Rama Yade
Coiffure et maquillage by Nadeen Mateky

Ciss St Moïse, un homme ancré dans son environnement

Monsieur Cissé est un homme de cœur. Ainsi, le Nzassa Mode Festival avait également une dimension philanthrope. Ciss St Moise est né et à grandi à Treichville, un quartier populaire de la capitale. Comme il le dit lui-même : « [Treichville] C’est l’endroit où j’ai grandi, où j’ai beaucoup appris et qui m’a beaucoup inspiré ». Il avait donc à cœur de rendre hommage aux rues de son enfance en partageant avec cette population son travail et son accomplissement professionnel. Motivée par ce désir de vulgariser la mode, le beau, le rêve, cette édition s’est clôturée par le Nzassa Fashion street show. Un défilé en pleine rue, à Treichville, avec le sol pour podium. Ciss St Moïse a également offert 200 paires de draps à la maternité de la commune. Mettre en phase deux mondes en faisant de la mode un vecteur de rencontres, d’échanges et de possibilités ; un pari tenu par le festival.

 Nzassa Fashion Street Show Treichville Crédit photo: NOFI

Nzassa Fashion Street Show
Treichville
Créations Yhebe Design by Rebecca Zoro Crédit photo: NOFI

Le Saviez-vous ?

oise

« La scène est ma source d’inspiration. Parce que tout vêtement est un déguisement, chacun s’habille pour se faire voir des autres. » Ciss St Moïse* Crédit photo: inconnu

 

Ciss St Moise est le chef costumier du film de Mamane « Bienvenue au Gondwana ». Par ailleurs, il est connu pour habiller régulièrement acteurs et comédiens ivoiriens.

A propos de l'auteur :

SK

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

a écrit 506 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI