Guyane : tension extrême sur fond de revendications sociales

Depuis quelques jours, la Guyane est sous tension suite à des revendications sociales. Mouvements sociaux et barrages paralysent cette région située en Amérique du Sud. Nous vous proposons un éclairage qui part de la genèse des événements, afin de mieux comprendre la situation.

Acte 1. À la mi-février, un groupuscule nommé « Collectif des 500 frères »se fait connaître. Il est composé d’afro-descendants guyanais excédés par l’insécurité galopante qui gangrène la Guyane, la classant ainsi à la place peu envieuse de département le plus criminel de France. Tout de noir vêtus et cagoulés, ils défilent pacifiquement dans les rues pour dénoncer la forte immigration venue des pays voisins, qui serait responsable de cette recrudescence de violence. Ils réclament aux autorités des pays concernés le rapatriement au plus vite de leurs délinquants.

Résultat de recherche d'images pour "guyane paralysée"

Acte 2. Vendredi 17 mars, la ministre de l’écologie Ségolène Royal est en Guyane, pour assister à une conférence internationale sur la convention de Carthagène. Son but est de défendre la protection du milieu marin de la région des Caraïbes, en présence des représentants de cette zone. La réunion est interrompue par l’irruption de certains membres du Collectif des 500 frères, qui interpellent directement la ministre en lui demandant d’agir contre la violence. D’autres membres bloquaient déjà au préalable plusieurs consulats dont celui du Suriname et du Brésil. Suite à l’incident, plusieurs délégations quitteront la réunion et Ségolène Royal écourtera son séjour au pays des eaux abondantes.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

L’histoire des Boni de Guyane et du Surinam

Acte 3. Ce mardi 21 mars, la fusée Ariane 5 devait décoller depuis le Centre Spatial Guyanais, basé à Kourou. Afin de se faire entendre, plusieurs collectifs décidèrent de bloquer son lancement en manifestant dans un lieu stratégique, le rond-point Carapa. C’est en effet un lieu de passage obligé pour tous ceux qui travaillent à la base aérospatiale. Un peu plus tard, en vue d’y rencontrer le directeur, les manifestants avancèrent en direction du centre spatial. À peine 400 m effectués, et ils furent repoussés par les gaz lacrymogènes lancés par une milice de CRS. En vue de désamorcer la situation, des élus locaux dont Madame Françoise Frédock , première adjointe au maire de Kourou, se dirigèrent à la rencontre des CRS en spécifiant leur statut. Mais ils furent renvoyés à leur condition de nègre par une giclée de gaz lacrymogène en pleine face, sans sommation. Un manifestant fera remarquer que la priorité de la France est de protéger la base spatiale plutôt que les citoyens.

Depuis, les tensions s’accroissent et s’étendent. Les barrages fleurissent sur les axes routiers, les liaisons aériennes sont suspendues, les écoles fermées, et les devantures des magasins baissées. Outre la sécurité, les revendications touchent désormais divers secteurs dont la santé, l’éducation et le développement économique.

Résultat de recherche d'images pour "Christiane Taubira"

Christiane Taubira

Jeudi, l’ancienne garde des Sceaux, Christiane Taubira, a rejoint les manifestants de Kourou qui l’ont accueilli chaleureusement, aux sons des tambours et des chants. Elle estime que les manifestants doivent être écoutés, et a proposé son aide aux élus :

« La moindre des marques de respect est de passer saluer les gens qui estiment avoir des revendications qui justifient une mobilisation massive sur l’ensemble du territoire. Je suis venue pour entendre l’échelle de priorités qu’ils ont déterminée dans leur revendications. Si les élus considèrent que je peux être d’une aide quelconque, je le ferai très volontiers. »

La ministre des Outre-mers  Ericka Bareigts, actuellement en déplacement à la Réunion, a publié un communiqué demandant la levée des barrages et proposant une réunion mardi à Paris afin d’évoquer la situation guyanaise. Une situation rejetée par les représentants guyanais, qui estiment que les négociations doivent s’effectuer en Guyane. Hors de question pour eux de faire le déplacement jusqu’en France hexagonale. Nous vous tiendrons informés de la suite des événements.

A propos de l'auteur :

Originaire de la Caraïbe, je suis une amoureuse de nos riches et fascinantes cultures noires. J'aime particulièrement conter nos belles histoires.

a écrit 44 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI