SOCIÉTÉ

« Femme phénoménale », poème de Maya Angelou

Les jolies femmes se demandent où se trouve mon secret

Je suis loin d’être belle, ou de taille mannequin

Mais quand je leur révèle, elles pensent que je mens.

Mon secret se trouve dans la portée de mes bras, la foulée de mes pas, l’ourlure de ma bouche.

Je suis une femme, incroyablement ! La femme phénoménale, c’est moi !

C’est le feu de mon regard, l’éclat de mes dents, la cadence de ma taille et mes pieds joyeux.

Même les hommes se demandent ce qu’ils voient en moi.

Ils essaient vraiment, mais n’arrivent pas à palper mon mystère intérieur.

Quand je tente de l’éclaircir, ils disent ne toujours rien voir.

Je dis : c’est dans la cambrure de mon dos, le soleil de mon sourire, la courbe de mes seins et mon style gracieux.

Je suis une femme, incroyablement ! La femme phénoménale, c’est moi !

Vous comprenez à présent, pourquoi je ne baisse pas la tête.

Je n’ai pas besoin de crier, ou de sauter, ou de parler trop fort.

Quand vous me voyez passer, vous être rempli de fierté.

Je dis : c’est dans le claquement de mes talons, l’ondulation de ma chevelure, la paume de mes mains et le besoin de mes soins.

C’est juste que je suis une femme, incroyablement ! La femme phénoménale, c’est moi !

Originaire de la Caraïbe, je suis une amoureuse de nos riches et fascinantes cultures noires. J'aime particulièrement conter nos belles histoires.