Les Noires portant leurs cheveux naturels subiraient plus de préjugés que les autres

cheveux naturels

Une étude scientifique publiée en février 2017 a montré que les femmes noires américaines portant leurs cheveux naturels subiraient davantage de préjugés dans la société que les autres.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Une étude entamée en août 2016 et dont les résultats furent publiés en février 2017 par le Perception Institute a suggéré un certain nombre de sentiments négatifs à l’endroit des femmes noires américaines portant des cheveux crépus ou bouclés.

L’étude a par exemple noté que les femmes blanches, en moyenne, avaient une vision négative des cheveux ‘naturels’ des femmes noires, qu’elles trouveraient moins attirants et moins professionnels. Ces préjugés négatifs seraient moins importants chez les femmes noires, particulièrement chez les ‘naturalistas’ nées entre le début des années 1980 et le début des années 2000.

Il a aussi été conclu que les femmes noires étaient plus soucieuses de l’état de leurs cheveux que les femmes blanches ; qu’une femme noire sur cinq -contre une sur dix pour les femmes blanches- ressentait une pression sociale pour lisser ses cheveux et qu’une femme sur trois se refusait de faire de l’exercice physique à cause de ses cheveux, contre une femme blanche sur dix.

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 526 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI