Buffalo Soldiers, les redoutables combattants afro-américains

buf

« ♪ ♪  Woyoyoy woyoyoyoy woyoyoyoyoyoyoyoy ♪ ♫ ♩ ♬ « . Quel amoureux de reggae ne connaît pas la chanson « Buffalo Soldier » du célèbre Bob Marley? Elle fut écrite en 1978 pour rendre hommage aux Buffalo Soldiers, un régiment de redoutables combattants afro-américains né  juste après la guerre de Sécession.

Nous sommes alors en 1866, et une loi permettant aux Noirs de s’enrôler dans l’armée régulière du pays en temps de paix vient d’être promulguée. La 9ème et la 10ème cavalerie d’infanterie prennent ainsi naissance sous l’appellation United States Colored Troops, constituées uniquement de soldats afro-américains, d’anciens esclaves et d’hommes noirs libres. Ils seront consolidés plus tard par la 24ème et la 25 ème cavalerie, portant leur nombre à environ 180 000 afro-américains. Charles Young, le premier colonel noir de l’armée américaine, né en esclavage en 1864, fut celui qui les dirigea.

Résultat de recherche d'images pour "charles young buffalo soldiers"

Colonel Charles Young

Les Buffalo Soldiers patrouillaient et capturaient les voleurs de bétail et de chevaux, construisaient des routes et des villages, posaient des câbles téléphoniques, protègeaient les diligences et les trains, escortaient le courrier, tout en faisant face aux préjugés raciaux et aux discriminations. Mais surtout, ils participaient à toutes les guerres avec bravoure dans des conditions défavorables, en première ligne et servant de chair à canon, tout comme les soldats africains par la suite.

Ils prirent part aux batailles menées contre les Indiens Comanche, Cheyenne, Apache, Sioux, Arapaho et Kiowa, durant une vingtaine d’années. C’est d’ailleurs à ceux-ci qu’ils doivent leur surnom de Buffalo Soldiers, soldats-buffles en français. D’abord par rapport à leurs cheveux crépus rappelant la laine des bisons, ensuite à cause de leur férocité et leur dureté au combat qui pétrifiait d’effroi « leurs » ennemis. Pour ces indiens d’Amérique, ils étaient des bisons réincarnés. Sachant le contexte de l’époque, nous pouvons admettre que les Buffalo Soldiers n’avaient pas le choix de cette guerre, car  luttaient eux-même pour leur survie.

buffalo soldier

Cathay Williams est la première femme connue à s’être enrôlée dans l’armée américaine. À cette époque pourtant, il était interdit aux femmes d’être soldat. Pourtant, les possibilités d’emploi étant rares pour les afro-américains, Cathay pris la décision d’intégrer l’armée afin d’avoir une rémunération stable, des soins de santé, une éducation ainsi qu’une pension. Elle se fit donc passer pour un homme et intégra le corps des Buffalo Soldiers. Peu de temps après, Cathay contracta la variole, ce qui la réduisit  à de nombreuses hospitalisations. C’est au cours de l’une d’elle, deux ans après son enrôlement, qu’un chirurgien découvrit sa supercherie et la dénonça. Elle fut renvoyée de l’armée sans même avoir droit à une pension.

Image associée

Après la fin de la guerre contre les Indiens d’Amérique en 1890, les Buffalo Soldiers combattirent à Cuba, aux Philippines, au Mexique et au Vietnam. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, le président américain Truman aboli la ségrégation raciale au sein de l’armée américaine, les unités de Buffalo Soldiers furent donc dissoutes.

Le dernier Buffalo Soldier s’appelait Mark Matthews, et est décédé le 06 septembre 2005 à l’âge de 111 ans.

A propos de l'auteur :

Originaire de la Caraïbe, je suis une amoureuse de nos riches et fascinantes cultures noires. J'aime particulièrement conter nos belles histoires.

a écrit 29 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI