Viola Davis remporte son premier Oscar

L’actrice Viola Davis remporte son premier Oscar pour son interprétation magistrale dans Fences, le drame familial afro-américain, réalisé par Denzel Washington.

A 51 ans, Viola Davis est vraiment au sommet de sa carrière. Après son BAFTA [1], son SAG Awards [2] et son Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour Fences, voilà  que Viola Davis remporte un oscar pour son interprétation du rôle de Rose Maxson dans le film réalisé par Denzel Washington et avec qui elle partage l’affiche. Après 2 nominations, l’Academy Award salue enfin l’excellence de son jeu d’actrice. Rappelons qu’en 2010 elle avait remporté le Tony awards [3] pour le même rôle dans la pièce de théâtre d’August Wilson sur laquelle le film est basé. Cela fait d’elle la première actrice afro à remporter ces récompenses.

En incarnant Rose Maxson, l’actrice affirme avoir voulu exhumer et exalter les gens ordinaires. Une mission qu’elle a rempli avec brio. Comme à son habitude, Viola Davis à réussi à donner vie à une femme forte et rendre hommage aux luttes des femmes noires.
Denzel Washington dans le rôle de Troy Maxson et Viola Davis dans celui de Rose Maxson

Denzel Washington dans le rôle de Troy Maxson et Viola Davis dans celui de Rose Maxson

Son discours de remerciements, lui aussi, restera dans les mémoires tant il fut poignant. Le voici :

« Vous savez, il y a un endroit où tous les plus grands talents potentiels sont réunis, un seul endroit. Le cimetière. On me demande tout le temps : « quelle genre d’histoire veux-tu raconter Viola ? » Et je réponds : « exhumez ces gens, exhumez ces histoires ; les histoires de ces gens qui rêvaient grand mais ne virent jamais ces rêves se réaliser ; ces gens qui tombèrent amoureux et perdirent tout. » Je suis devenue une artiste – et je le suis devenue, grâce à Dieu – parce que nous sommes la seule profession à célébrer la vie.

A August Wilson ! Qui a exhumé et exalté les gens ordinaires ! A Bron Pictures, Paramount, Macro, Todd Black, Molly Allen qui furent les cheerleaders d’un film qui parle des gens. Des mots. De la vie, du pardon et de la grâce. Et à Michael T. Williamson et Stephen McKinley Henderson, qui sont les artistes les plus merveilleux avec lesquels j’ai pu travailler.

Et, Oh Capitaine, mon capitaine, à Denzel Washington.

Merci d’avoir donné les commandes à deux conducteurs : August et Dieu. Ils t’ont bien servi ! Et à Dan et Mary Alice Davis, qui furent au centre de mon univers, les personnes qui m’ont appris le bien et le mal, comment échouer, comment aimer, comment tenir ce trophée, comment perdre. Mes parents – je remercie Dieu de vous avoir choisi pour m’amener dans ce monde. A ma sœur, ma sœur Dolores – nous étions des femmes blanches et riches pendant nos tea party. Merci pour l’imagination… et à mon mari et ma fille. Mon cœur, toi et Genesis. Chaque jour vous m’apprenez comment vivre, comment aimer, je suis si heureuse que vous soyez le pilier de ma vie. Merci à l’Académie, Merci. »

Pour sûr, Viola Davis restera dans l’histoire du cinéma comme une actrice ayant menée sa carrière avec excellence. Un grand bravo à Mme Davis !!!

Notes :

[1] La British Academy of Film and Television Arts ou BAFTA (l’Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma) est considéré comme l’équivalent britannique des Oscars du cinéma américains.

[2] Les Screen Actors Guild Awards ou SAG Awards est aussi une récompenses cinématographique américaine.

[3] Les Tony Awards, ou Antoinette Perry Awards, est une récompense théâtrale américaine.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 185 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI