Selon sa femme, même morts les gens voteraient pour Robert mugabe


S’adresant aux militants du ZANU-PF, le parti au pouvoir, Grace Mugabe, la femme de l’ancien héros de l’indépendance et actuel président zimbabwéen Robert Mugabe a déclaré vendredi dernier qu’il serait le choix des électeurs,  même après sa mort.

La première dame du Zimbabwe, à la tête de la section féminine de l’Union nationale africaine du Zimbabwe – Front patriotique depuis 2014-est souvent considérée comme le successeur potentiel de son époux malade, à la tête du pays « des grandes maisons de pierre« [1]. Grace Mugabe, connue pour sa verve et sa rhétorique haute en couleurs a déclaré  au cours d’un rassemblement du parti à Buhera, au sud-est de la capitale Harare :

« Un jour, quand Dieu décidera de la mort de Mugabe, son cadavre apparaîtra comme candidat sur le bulletin de vote (…) Vous verrez des gens voter pour le cadavre de Mugabe. Je vous le dis sérieusement,  juste pour montrer aux gens à quel point le peuple aime son président. »

Bien qu’il soit président depuis 29 ans, Robert Mugabe a promis de se présenter de nouveau aux élections. Celui qui participa à la libération du Zimbabwe pour le tirer des griffes du colonialisme britannique, de l’impérialisme et de la domination de la minorité blanche, n’a donc pas encore prévu de prendre sa retraite. Et si jamais la mort l’y contraignait, Grace pourrait se présenter à la place de son mari.

Grace Mugabe, Première dame du Zimbabwe depuis leur mariage en 1996.

Grace Mugabe, Première dame du Zimbabwe depuis leur mariage en 1996.

A la tête de la Ligue féminine de la ZANU-PF et membre du bureau politique du parti depuis le 6 décembre 2014, elle fut acclamée par ses pairs et vit son pouvoir se renforcer. Mugabe fêtera ses 93 ans mardi prochain, il demeure le plus vieux chef d’état en fonction au monde.

Notes :

[1] Selon de nombreuses sources, le nom Zimbabwe est dérivé de dzimba-dza-mabwe, qui signifie en Shona « grandes maisons de pierre » (dzimba = pluriel d’imba, « maison« , mabwe = pluriel de bwe, « pierre« )

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 185 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI