Bénin : Patrice Talon supprime les visas d’entrée pour plusieurs pays africains

Mercredi 15 Février, le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a supprimer les visas d’entrées de court séjour pour une trentaine de pays africains.

Les autorités béninoises ont supprimé le visa de court séjour pour les ressortissants de 31 pays africains. Cette suppression promise par Talon est inspiré par l’exemple rwandais, qui depuis le 1er janvier 2013, exempte les ressortissants des du continent des procédures de demande de visa. La décision de Patrice Talon ne concerne cependant que les séjours de moins de 90 jours. Le Chef d’État avait annoncé cette mesure, en août dernier lors d’une visite à Kigali.

Paul Kagame et Patrice Talon au Rwanda

Paul Kagame et Patrice Talon au Rwanda, les 29 et 30 août 2016

En effet, le 29 août 2016, Patrice Talon affirmait :

« M’inspirant de l’expérience du Rwanda, j’ai décidé que le Bénin n’exigera plus de visa aux Africains. La coopération Sud/Sud peut avoir un vrai sens. Mon espoir est que la coopération entre le Rwanda et le Bénin peut servir d’exemple. »

Selon un document du consulat général du Bénin à Paris, daté du 10 janvier 2017, les ressortissants de 31 pays du continent sont désormais exemptés de visa pour le Bénin pour des séjours d’une durée n’excédant pas 90 jours. Cette liste  comprend des pays tels que l’Afrique du Sud, le Kenya, les Comores, les deux Congo ou encore l’Érythrée.
document du consulat général du Bénin à Paris Source : République du Bénin

document du consulat général du Bénin à Paris. Source : République du Bénin

Gageons qu’une telle décision aura une incidence positive sur l’économie béninoise. La suppression du visa constitue un avantage dans le développement du tourisme , une source de liquidités diverses non négligeable pour les recettes nationales. C’est une prise de position forte qui fait échos aux propos de Patrice Talon au sujet du Panafricanisme, à propos duquel il avait déclaré lors d’une interview donnée à nos confrères du Point Afrique :

« C’est par le panafricanisme que le continent trouvera définitivement la voie de son émergence, de sa prospérité et de sa sécurité. Pas dans les luttes intestines. Une coopération plus étroite entre nos pays est le seul moyen d’assurer leur sécurité. Une plus grande intégration à l’échelle du continent est la seule manière d’assurer notre prospérité collective.« 

Il pose ainsi un acte concret qui est un pas de plus vers l’intégration régionale dont le continent africain à tant besoin. C’est véritablement unie que l’Afrique arpentera le chemin de l’élévation politique, économique et sociale.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 217 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI