POLITIQUE

Malema appelle Mugabe ‘Pépé’ et lui demande de quitter le pouvoir

Le leader populiste sud-africain Julius Malema a invité le président zimbabwéen Robert Mugabe à quitter le pouvoir.

Le 23 janvier 2017, le leader du parti politique sud-africain des Economic Freedom Fighters s’est félicité du départ du pouvoir du désormais ancien président gambien Yaya Jammeh. Il a aussi affirmé que bien qu’il soutienne la politique du président zimbabwéen Robert Mugabe envers la minorité blanche, il juge son maintien pouvoir nuisible à celle-ci.

Malema a déclaré que ceux qui restent trop longtemps au pouvoir en Afrique détruisent le programme de récupération des terres par la majorité noire au détriment de la minorité blanche, qu’il juge au demeurant légitime.

« Nous le disons par amour, non pas parce que nous le haïssons.Nous sommes fiers de Mugabe, nous sommes fiers de ce qu’il a fait et nous continuerons son héritage. Mais pépé, ça suffit maintenant. »

Dans le camp de Mugabe, la réaction est venue publiquement dès le lendemain, à travers le post Facebook d’un membre du parlement issu du parti zimbabwéen au pouvoir. Psychology Maziwisa a ainsi déclaré : « Pas gêné du tout par la dernière diatribe de Julius Malema. Il s’agit d’une petite et insignifiante personne qui essaie désespérément de de gagner en grade politiquement en Afrique du Sud en insultant un grand homme au Zimbabwe. Il ne gagnera pas ».
Robert Mugabe fêtera ses 93 ans en février 2017.