Israel contre-attaque après le vote du Sénégal à l’ONU

Suite au vote du Sénégal à l’encontre des activités de colonisation d’Israël dans le territoire palestinien occupé, l’état hébreux a officiellement  pris des mesures contre le « Pays de la Terranga« .

Le 23 Décembre dernier, à l’initiative de la Nouvelle Zélande, de la Malaisie, du Venezuela et du Sénégal, la résolution 2334 à été  adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU. Cette résolution prévoyait qu’Israël cesse «immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est». Alors que les Etats-Unis avaient toujours apporté leur soutien à l’état hébreux, ils ont cette fois-ci opté  pour l’abstention, au grand dam de Benjamin Netanyahu…

L’adoption de cette résolution ne prévoit néanmoins aucune sanctions contre Israël. Cependant, cette décision a été perçu comme un affront par les autorités israéliennes. Netanyahu, Premier ministre d’Israël, a d’ailleurs qualifiée le résultat du scrutin de «coup anti-israélien honteux aux Nations unies» Il a aussi ajouté qu’il «ne se conformera pas» à cette décision. La condamnation, quasi unanime de la communauté internationale, du colonialisme israélien, allait provoquer une série de mesures en représailles…

La réponse du gouvernement israélien à été  prompte. En effet, dès le 27 décembre, Israël a notifié officiellement au Sénégal les mesures prises à sont encontre. Mankeur Ndiaye, le ministre sénégalais des Affaires étrangères a confirmé cela dans un communiqué. Communiqué dans lequel il réprouve les mesures diplomatiques ordonnées par Israël. Parmi les mesures de représailles contre le Sénégal il y a :

  • le rappel par Israel de son ambassadeur au Sénégal
  • l’annulation d’une visite prévue en Israël par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal
  • l’annulation de la présentation des lettres de créance par l’ambassadeur du Sénégal en Israël
  • l’annulation de programmes de coopération avec Sénégal.

Loin d’être effrayé, le Sénégal, toujours par la voix de son ministre des Affaires étrangères a pris «acte de ces mesures». Il a aussi réaffirmé la position du Sénégal dans ce dossier explosif :

« Le Sénégal a tenu à être conforme à sa vision de la diplomatie car depuis 1975, notre pays préside le comité de l’ONU pour l’exercice des droits inaliénables  du peuple palestinien. Ce n’est pas parce que le Sénégal soutient le peuple palestinien qu’il est contre Israël » 

Aminata Tourė, l’ancien ministre de la Justice (de 2012 à 2013) puis Première ministre de (2013 à 2014) de Macky Sall s’est quant à elle exprimée sur les réseaux sociaux. Selon elle,  «parler de colonisation au 21ème siècle est une honte»

Cette « crise » n’arrangera sûrement pas les relations relations diplomatiques entre les deux nations, rétablies seulement 1995. Toutefois, il convient de saluer la décision courageuse du Sénégal à tenir tête, au nom du droit internationale, à un état colonial qui à  maintes reprises a violé les résolutions des Nations Unies.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 185 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI