Interview de Kim, une artiste en évolution

kim

Comment parler de zouk sans parler de la douce Kim? Depuis le hit « Mon ami », la belle a fait du chemin et revient nous parler de son prochain album (dans les bacs le 2 décembre !) mais aussi de sa nouvelle casquette d’entrepreneure. Découvrez la Kim multi-facettes dans un entretien exclusif pour NOFI.

Votre dernier morceau s’intitule « Na lingi yo » , pourquoi avoir choisi le lingala pour vous exprimer ?

 « Na lingi yo » parce que je pense qu’il y a tellement de manières de dire je t’aime à la personne à laquelle on tient. Le lingala est une langue tellement belle, chantante alors je me suis dit pourquoi pas .

 Vous vous êtes faite un peu rare ces dernier temps , pourquoi ?

 Je pense qu’en tant qu’artiste , on ne peut pas être au four et au moulin. Quand on est en préparation d’album ça prend beaucoup de temps et d’énergie. C’est difficile d’être sur les réseaux sociaux quand on est tout le temps au studio . J’ai aussi décidé de faire mon propre label pour être autonome .

 Revenons sur votre collaboration avec Stony et sur le projet « Femmes fatales ».

 Quand elle est arrivée dans le milieu du zouk , je venais d’accoucher . Nos producteurs de l’époque s’entendaient bien , donc ils se sont dit: deux forces de frappe ça ne peut qu’être positif . Nous avons donc sorti Femmes fatales et nos producteurs avaient tellement envie de sortir une sorte de saga que il y a eu Femme fatales 1,2,3 etc. Stony et moi sommes un binôme .

 Les chanteuses de zouk entretiennent-elles de bons rapports les unes avec les autres ?

 C’est comme dans n’importe quel , il y a des collègues avec qui on s’entend bien d’autre non , mais généralement on s’entend toute bien .

 Ne craignez-vous pas que l’étiquette « artiste zouk » vous empêche de faire un autre style de musique ?

 Je me considère comme une artiste à part entière . J’ai débuté en faisant du zouk car j’écoutais du zouk étant jeune , mais je ne me limite pas au zouk, d’où le prochain album*. Je fais de la musique que j’aime et je compte faire autre chose que du zouk .  Pour l’épanouissement personnel d’un artiste, je pense qu’il faut faire autre chose .

                             RETROUVEZ L’ENTRETIEN DE KIM EN VIDEO 

 Justement, peut-on vivre de la musique zouk aujourd’hui ?

 Bien sûr. Mois, ça fait 7 ans que je suis dans la musique et 6 ans que j’en vis . C’est paradoxal parce qu’on ne bénéficie pas de la même couverture média que les artistes nationaux, mais qu’on en vit très bien.

 Un revirement musical est un gros risque , n’avez-vous pas peur de quitter votre zone de confort ? 

 Il faut penser aux conséquences . Il y a des artistes qui se sont plantés en faisant ces revirements là et mon équipe et moi , c’est tout ce qu’on ne veut pas . Donc, nous avons mesuré les risques et les conséquences. Mais j’oublie pas ma base fan parce que le zouk c’est une musique que j’affectionne , je ne le fais pas pour l’argent ou pour d’autres motifs. Le zouk c’est une passion .

 Avec qui aimeriez-vous collaborez prochainement ?

 Durant ma petite carrière de 7 ans, pour le moment, je n’ai jamais surfé sur les vagues. Je préfère collaborer avec des artistes qui n’ont plus rien à prouver. Les rappeurs du moment ça ne m’intéresse pas dans le sens où j’aime les rencontres artistiques avant tout. Un featuring c’est une combinaison , c’est la rencontre entre deux mondes différents . Moi c’est plus les combinaisons qui m’intéressent. Un Lino par exemple, ce serait lourd.

 Pourra-t-on retrouver d’autres artistes sur votre prochain album ?

L’album est fini à 80% voir 90% , mon équipe et moi réfléchissons pour un featuring . Moi je voulais plus partir sur un album exclusivement Kim , mais pourquoi pas.

Vous avez créé votre propre label, parlez-nous de cette expérience ?

Ce label s’appelle Dream Music , « Na lingi yo » a été produit par Dream Music. C’est du boulot de monter un label mais ça nous tenait à cœur.

Vous êtes-vous entourée de personnes de confiance pour monter Dream Music ?

J’ai deux associés. Un qui est dans la musique depuis 10, 15 ans et qui est aussi dans la vidéo et dans la photo . Le deuxième a une carrière de rappeur et a évolué avec les plus gros rappeurs français donc, il s’y connaît . C’est deux personnes sont des personnes de confiance .

 Un message pour vos fans ?

Je vous remercie , j’ai des fans inconditionnels qui me suivent depuis 7 ans pourtant ce que je fais, ça ne peut pas plaire à tout le monde. Restez connectés parce que il y a plein de projets qui arrivent.

*Nouvel album de Kim, « Kim », dans les bacs depuis le 2 décembre 2016. Découvrez son tout dernier clip: 

A propos de l'auteur :

SK

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

a écrit 461 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI