La visite du Prince Harry aux Caraïbes déclenche une campagne anti-coloniale sur Twiter

Alors que le Prince Harry est en tournée officielle aux Caraïbes, le hashtag#NotMyPrince devient viral sur Twitter. Les réseaux sociaux mènent une campagne anti-coloniale et un appel au boycotte.

Le Prince Harry a démarrée sa tournée officielle le 20 novembre 2016 . Représentant la couronne d’Angleterre, ce dernier visitera les anciennes possessions coloniales de ses ancêtres pour « fêter » leur indépendance. Initiée à Antigua-et-Barbuda, sa visite le mènera à la Barbade, à Saint-Kitts-et-Nevis, à Grenade, à Sainte-Lucie, ainsi qu’à St Vincent et les Grenadines. Rappelons que la plupart des pays qu’il traversera sont des monarchies constitutionnelles ayant pour chef d’état la reine Elisabeth II.

Cependant, de plus en plus de gens sont hostile à la monarchie britannique. Est-ce là une prise de conscience de l’Histoire de la région ? Quoi qu’il en soit, la « Twitosphère » s’enflamme avec le hashtag #NotMyPrince (Pas mon Prince) depuis l’arrivé du Prince Harry dans les « West-Indies« . Notons que ce hashtag n’est pas sans rappeler le #NotMyPrésident utilisé au cours de la récente campagne électorale U.S, par les anti-Trump.

La campagne #NotMyPrince se définit elle-même comme un «comité d’accueil anti-colonial pour le Prince Harry» qui veut «résister à la colonisation de l’esprit».  La dignité, les excuses des autorités britanniques ainsi que les réparations sont aussi des questions centrales dans cette campagne.

Cette démarche anti-coloniale 2.0 aura-t-elle un impact concret ? Pour le savoir, restez connectés, en attendant, voici un florilège des tweets les plus emblématiques de cette campagne :

Pourquoi au XXIe siècle faisons-nous des parades militaires pour plaire au prince? #NotMyPrince

Pourquoi au XXIe siècle faisons-nous des parades militaires pour plaire au prince? #NotMyPrince

 

1202 britanniques propriétaire de 15 667 esclaves africains à Saint-Kitts ont obtenu £ 329,00 en compensation. Nevis 399 propriétaires ont £ 151 000.

1202 britanniques propriétaire de 15 667 esclaves africains à Saint-Kitts ont obtenu £ 329,00 en compensation. Nevis 399 propriétaires ont £ 151 000.

 

Envoyez à ce propre à rien condescendant le message que le pillage et l'esclavage apporté aux Caraïbes par ses aïeux n'est pas oublié #NotMyPrince

Envoyez à ce propre à rien condescendant le message que le pillage et l’esclavage apporté aux Caraïbes par ses aïeux n’est pas oublié #NotMyPrince

 

Une loi de 1675 de l'Assemblée d'Antigua: "encourager la Compagnie Royale en Angleterre en approvisionnant l'île avec des Noirs" #NotMyPrince

Une loi de 1675 de l’Assemblée d’Antigua: « encourager la Compagnie Royale en Angleterre en approvisionnant l’île avec des Noirs » #NotMyPrince

 

La monarchie/empire est bâtie sur le sang de nos ancêtres africains; Depuis les années 1500 la Reine Elisabeth I a valide l'esclavage.

La monarchie/empire est bâtie sur le sang de nos ancêtres africains; Depuis les années 1500 la Reine Elisabeth I a valide l’esclavage.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 185 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI