La mairie de la honte : Nathalie Groux porte plainte contre la famille Traoré

11561752nwnkb

Alors que la décence élémentaire invite à témoigner de la sympathie envers la famille Traoré endeuillée, Nathalie Groux, Maire de Beaumont-sur-Oise préfère l’attaquer en justice.

Le 19 juillet dernier, lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise (95), Adama Traoré trouve la mort, dans des circonstances troublantes, au sein des locaux de la gendarmerie de Persan. Quatre mois après cette tragédie, alors qu’elle n’a daigné adresser les condoléances d’usage à la famille Traoré, la maire UDI de Beaumont-sur-Oise a décidé d’attaquer en justice Assa Traoré, pour diffamation. Non, vous ne rêvez pas !!!

Qu’est-ce qui à bien pu pousser la première magistrate de la ville à s’abaisser à une telle décision? Le rôle d’un maire n’est-il pas de veiller au bien être de ses administrés ? Sans doute Nathalie Groux a-t-elle une autre vision de sa charge…

Assa Traoré dans le « Gros Journal » le 28 Septembre 2016

Cette décision plus que surprenante (voire, révoltante) fait suite à des propos tenus par Assa Traoré, affligée par la mort de son frère. Littéralement abandonné par les autorités municipales, elle avait accepté l’invitation du Gros Journal de Canal + le 28 septembre. Face à Mouloud Achour, elle avait fait part des relations tendues entre sa famille et la maire. Assa Traoré avait alors, entre autre, déclaré :

«La maire de Beaumont-sur-Oise a choisi son camp, elle se met du côté des gendarmes, c’est-à-dire du côté des violences policières.»

Il est à noter que madame Groux a, à de nombreuse reprises, refusé l’organisation de repas, de marches, ou d’interviews dans sa ville. Mais le cynisme  de cette édile du Val d’Oise ne s’arrête pas la. Non contente d’avoir traité les membres de la famille Traoré comme de parfaits « inconnus », la maire Groux à convoqué, jeudi 17 Novembre 2016, le Conseil municipal pour des raisons qui outrepassaient le cadre de la bienséance. En effet, proposition fut faite d’autoriser le financement des frais de justice de la maire sur les deniers de la commune.Cette aide financière prendrait ces frais à hauteur de 10 000€. En clair « taper les poches » des contribuables pour traîner les Traoré devant les tribunaux. Quelle honte… Pour la famille du défunt :

«Cette décision honteuse ne fait que confirmer le mépris de la municipalité à l’égard de la famille et des proches d’Adama Traoré.»

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Rapidement les soutiens de la famille Traoré se sont dirigés vers la mairie afin de demander des explications au maire. A leur arrivée, c’est par les gendarmes qu’ils ont étés accueillis. Plutôt que le dialogue, se sont les chiens et les gaz lacrymogènes qui se sont exprimés afin de disperser le groupe. Malgré cette énième épreuve, Assa reste digne et combative :

«Je ne me laisserai pas intimider, je porterai plainte en retour.»

Comme on aurait pu s’y attendre, le gouvernement, par la voix du Ministre de l’intérieur, à salué le travail des forces de l’ordre sans jamais citer le nom d’Adama Traoré.

Cet épisode affligeant nous rappel que certains plus que d’autres semblent être des citoyens de seconde zone. Le traitement infligé à cette famille meurtrie par la perte d’un être cher, laisse à penser qu’il existe dans ce pays des français à part entière et d’autres complètement à part.

Le combat continue.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 101 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI