Les deux frères d’Adama écroués : Acharnement contre la famille Traoré ?

Rassemblement en memoire d'Adama Traore

Accusés d’outrages, de violences et de menaces de mort, Bagui et Yssoufou Traoré ont été placés, le 22 Novembre, en détention provisoire.

Suite aux troubles du 17 novembre consécutifs au refus de la mairie de recevoir la famille Traoré au conseil municipal de Beaumont-sur-Oise, Bagui et Yssoufou Traoré (25 et 22 ans) ont été placés en garde à vue mardi 22 dernier. Le tribunal de Pontoise les a placés en détention provisoire «pour éviter qu’ils n’exercent des pressions sur les témoins appelés à être cités à l’audience». L’audience en question se déroulera le 14 décembre prochain. S’agirait-il d’une tentative de criminalisation de la famille Traoré et du combat qu’elle mènent pour que justice soit faite ?

Pour Assa Traoré, cela ne fait aucun doute :

« Ils veulent détruire notre cercle familial et nous faire passer pour les coupables. Ils veulent nous détruire pour nous faire taire. »

En effet, le sort semble s’acharner sur la famille Traoré. Depuis la mort d’Adama dans les locaux de la gendarmerie de Persan, le 19 Juillet 2016, rien ne va plus.

D’abord, les forces de l’ordre voulurent mystifier les faits sur les circonstances troublantes de de la mort du jeune homme de 24 ans. De faux Procès-verbaux auraient été produits pas la gendarmerie. Après cela, de nombreux membres de la famille furent insultés, menacés, frappés et/ou interpellés par la police dans les semaines qui suivirent. S’agissait-il de les pousser à bout ?

La spirale infernale s’accentua, lorsque le maire de Beaumont-sur-Oise décida de porter plainte contre Assa Traoré pour diffamation. Notons que ce « croche-patte » judiciaire intervient alors qu’aucune condoléance de la mairie ne fut adressé à la famille en deuil.  La décence ne semble pas de mise pour madame Groux. Mais qu’attendre de plus de la part d’une femme qui n’hésita pas à relayer le 12 novembre sur Facebook le post d’un sympathisant FN :

"Mais que les citoyens de souche s'arment et viennent en aide à nos pauvres policiers sans recours !"

« Mais que les citoyens de souche s’arment et viennent en aide à nos pauvres policiers sans recours !« 

Rajoutons à tout cela que le conseil municipal prévu le 23 Novembre a été annulé pour causes de sécurité, comme le précédent qui devait avoir lieu jeudi 17 novembre. Assa Traoré, devant la mairie, digne comme à son habitude, à profité de cela pour faire un communiqué de presse :

L’atmosphère est de plus en plus tendue. La famille Traoré est clairement dans l’œil du cyclone. Elle est l’objet de pressions politiques et policières. Nous ne pouvons, ni ne devons rester insensibles à cela. Pour notre part, nous n’auront de cesse de dénoncer avec la plus grande détermination cet acharnement indigne. En cette période pré-électorale où les questions identitaires font les choux-gras des médias, vigilance est de mise.

A propos de l'auteur :

Makandal Speaks

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

a écrit 125 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI