La chirurgie africaine traditionnelle : la césarienne

uganda

La césarienne est une opération chirurgicale consistant à faire sortir un enfant de l’utérus de sa mère en effectuant une incision sur la paroi de ce dernier.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

De 1800 à 1869, le taux de mortalité après cette opération dans les pays d’Europe de l’Ouest comme l’Angleterre, la France et l’Autriche étaient très élevés. En Angleterre, il était de 84% en Angleterre et de 100% en France et en Autriche.

uganda

Illustration de la pratique de la césarienne en Ouganda par Felkin

Il est intéressant de noter qu’à la même période, une pratique de la césarienne cherchant à préserver la vie de la mère et de son enfant était pratiquée dans l’actuel Ouganda, avec des pratiques traditionnelles, notamment avec l’usage d’alcool de banane comme désinfectant et comme anesthésiant. Le voyageur britannique R.W. Felkin a assisté a cette opération en Ouganda qui fut conduite avec succès. Devant la réussite l’organisation de celle-ci, il en a conclu que ces pratiques similaires étaient en cours depuis un bon moment. Des pratiques du même type ont aussi été décrites au Rwanda.
Puisque le taux de mortalité à la suite de césariennes étaient de 100% en France entre 1800 et 1869, il y a donc de fortes chances que la maîtrise de cette pratique chirurgicale par ces Africains était supérieure à celle de leurs contemporains français ; que la supériorité technologique n’est pas toujours du côté de la Méditerranée que l’on croît.

Références
www.nlm.nih.gov/exhibition/cesarean/part2.html

The Direct Supravesical Extraperitoneal Cesarean Section / Raymond J. Pieri & Francis R. Irving

Source n°2

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 492 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI