Welcome To Conakry : ou quand la diaspora part à la conquête de ses racines

Aïcha Diaby tient le pari d’aller à la rencontre de la Guinée pendant huit mois. Accompagnée d’une petite équipe de volontaires et munie d’une caméra, elle nous invite à découvrir avec elle, en immersion l’antinomique Afrique. Welcome to Conakry est un pas de la diaspora vers son identité.
Welcome to Conakry, c’est le projet d’Aïcha Diaby, jeune étudiante en histoire, qui propose de nous faire découvrir avec elle Conakry, la capitale de la Guinée. Il s’agit d’une série web documentaire, qui a d’inédit de nous faire découvrir l’Afrique à travers les yeux d’une novice qui part à la rencontre du pays de ses parents. Nonobstant une courte expérience de stagiaire au sein des officines politiques guinéennes et de courts séjours de vacances, Aicha part cette fois pour s’installer cinq mois dans le pays de Sekou Touré. Avec un regard franc et naïf d’exploratrice, elle invite le spectateur à être son compagnon de voyage privilégié dans cette aventure initiatique. Chez les Africains de France, l’expatriation vers le continent est un concept d’actualité. Toutefois, rares sont les récits des aventures de ceux qui osent partir. Welcome to Conakry est le témoignage d’une diaspora africaine éveillée, confiante dans le développement de son continent et désireuse de s’y impliquer.


Une notoriété inattendue
Grâce à des vidéos tournées sur place avec une amie cadreuse, Aïcha a attiré l’attention du gouvernement guinéen qui l’a nommé vice-commissaire et chargée de communication de l’événement Conakry Capitale mondiale du livre 2017, organisé conjointement et labellisé par l’Unesco. La vidéo a dépassé les 75 000 vues sur les réseaux sociaux puis, tout s’est enchaîné très vite. Les ministères de la Culture et du Tourisme guinéens expriment leur soutien à ce projet aussi innocent qu’ambitieux. Le consulat de Conakry à Los Angeles Guinée et l’Unesco la convie dans l’une de plus prestigieuses universités, UCLA, afin de célébrer la nomination du pays comme capitale mondiale du livre. L’aventure diplomatique d’Aïcha commence ici. Une suite finalement logique lorsqu’on connaît le parcours de mademoiselle Diaby.


L’Afrique au coeur
A 22 ans, cette femme de convictions est une amoureuse de l’Afrique. Elle était impliquée dans l’association Teddungal, rassemblement de jeunes pour la promotion et la diffusion de la culture du monde Noir. La jeune militante fut également responsable de la communication pour l’élection Miss Guinée France, au sein de l’association des Jeunes Guinéens de France. La structure s’était aussi distinguée par son implication dans la lutte contre Ebola, via un flashmob filmé et repris par la Guinée dans son spot anti-virus puis, par la récolte et l’envoie de gels antibactériens. Infatigable activiste, la porte-parole du « Collectif 10 mai » s’est surtout illustrée grâce à l’événement « Y a quoi le 10 mai », une alternative populaire à la commémoration officielle de l’abolition de l’esclavage. En seulement quelques semaines elle créée une journée au cours de laquelle sont réunis historiens, écrivains artistes et créateurs, où le public est libre de venir échanger autour de cette lourde thématique. Aïcha part dans quelques semaines pour s’ouvrir et se découvrir.

Rejoignez l’expérience et soutenez le projet via des dons

A propos de l'auteur :

SK

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

a écrit 527 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI